POLITIQUE

Qui est Benjamin Dalle, le Bruxellois du nouveau Gouvernement flamand?

Qui est Benjamin Dalle, le Bruxellois du nouveau Gouvernement flamand?

Benjamin Dalle était à la tête du centre d’étude du CD&V, le Ceder. BELGA

Benjamin Dalle occupera le poste de ministre en charge de Bruxelles dans le Gouvernement flamand de Jan Jambon. Populaire sur les listes CD&V bruxelloises mais méconnu des francophones, il sort d’un long parcours de conseiller au sein de plusieurs cabinets.

Ce 2 octobre aux petites heures, les membres du CD&V ont décidé de confier ses postes ministériels au sein du gouvernement flamand de Jan Jambon à Hilde Crevits, ministre sortante, à l’actuel président de parti Wouter Beke, et à Benjamin Dalle.

C’est donc bien ce dernier, peu connu des électeurs francophone de Bruxelles, qui sera chargé de la politique bruxelloise, en plus de la Jeunesse et des Médias. Le démocrate chrétien succède ainsi au libéral Sven Gatz, repassé pour sa part dans le Gouvernement bruxellois Vervoort III.

Benjamin Dalle est né en 1982 à Bruges. Il fait des études d’avocat à Gand. Après un Erasmus à Paris puis des voyages à New York et à Genève, il passe par Etterbeek puis Molenbeek. Il pratique comme avocat au bareau de Bruxelles tout en étant assistant à la KU Leuven.

De 2007 à 2011, il est conseiller des vice-Premiers ministres Leterme, Vandeurzen et Vanackere. En 2014, il devient directeur politique au cabinet de Servais Verherstraeten, secrétaire d’État à la Réforme de l’État et à la Régie des bâtiments. Après la démission de ce dernier, Dalle passe directeur de cabinet adjoint de Koen Geens, à la Justice.

2000 voix

Il prend part à son premier scrutin en 2014: il tire la liste du CD&V à la Chambre pour Bruxelles mais n’est pas élu. Il obtient cependant le meilleur score du CD&V à Bruxelles. Les humanistes flamands lui confient alors la tête de leur centre d’étude, le Ceder. En janvier 2019, il prend ensuite la direction du Sénat, coopté à la place de Vanackere.

Au dernier scrutin de mai 2019, c’est donc sur les listes CD&V au Parlement flamand qu’il se présente à Bruxelles. Avec 2044 voix, il n’est pas élu. Mais obtient comme tête de liste le meilleur score de son parti. Sa carrière dans l’ombre lui assure donc désormais un premier poste ministériel en Flandre.

Installé à Molenbeek avec sa femme Maïté, Benjamin Dalle, 36 ans, a trois fils. Il aime le vélo dans les Ardennes flamandes ou le Pajottenland, courts chaque année les 20 km et joue au squash. Il ne crache pas sur une Duvel au café avec ses amis.