BRUXELLES

«Votre Majesté, votre Royaume brûle»: Extinction Rebellion s’invite dans le jardin du palais royal

Les militants d’Extinction Rebellion Belgique se sont introduits dans le jardin du Palais royal de Bruxelles pour inviter le roi à déclarer l’urgence climatique. Extinction Rebellion Belgique

«Nous viendrons le 12 octobre occuper votre jardin pour y tenir des assemblées ouvertes à tous»: Extinction Rebellion s’est introduit dans l’enceinte du palais royal ce 30 septembre. Les activistes souhaitent inviter le roi à déclarer l’urgence climatique. Voici leur lettre ouverte.

Un groupe de militants d’Extinction Rebellion a surgi du parc de Bruxelles ce lundi 30 septembre pour s’introduire dans le jardin du palais royal. L’idée des activistes: remettre en main propre au souverain une lettre ouverte. Le petit groupe n’a pas pu mettre son plan à exécution puisqu’après la lecture du courrier, ses membres ont été arrêtés administrativement. Une amende leur a été adressée avant qu’ils soient relâchés.

Extinction Rebellion, qui prône une certaine désobéissance civile pour alerter opinion et autorités quant à l’urgence du défi climatique, souhaite par l’action de ce jour inviter le roi Philippe et ses sujets à un rassemblement au même endroit. Le rendez-vous est fixé au samedi 12 octobre à 14h. L’ambition: inviter le roi «à sortir de sa réserve pour qu’il déclare symboliquement l’urgence climatique».

«Votre Majesté, votre Royaume brûle»: Extinction Rebellion s’invite dans le jardin du palais royal
Les militants d’Extinction Rebellion Belgique se sont introduits dans le jardin du Palais royal de Bruxelles pour inviter le roi à déclarer l’urgence climatique. Extinction Rebellion Belgique

 

Voici in extenso la lettre ouverte lue ce 30 septembre par Extinction Rebellion:

Lettre ouverte à Sa Majesté Le Roi Des Belges

Votre Majesté,

Votre Royaume brûle. Nous sommes tous dans une situation de crise inédite, tant par son ampleur que par sa gravité. Nous nous adressons directement à Vous, dans l’urgence, pour requérir de l’aide, car chaque jour qui passe voit s’amenuiser les moyens dont nous disposons pour y remédier.

L’article 23 de la Constitution Belge stipule clairement que «Chacun a le droit à mener une vie conforme à la dignité humaine». Ces droits comprennent, outre les droits fondamentaux au travail, à la sécurité sociale, à la protection de la santé, à un logement décent, à l’épanouissement culturel et social, le droit à la protection d’un environnement sain.

Les données scientifiques sont sans équivoque. Les rapports du GIEC nous mènent tous à la même conclusion: un changement radical dans nos modes de production et de consommation doit être entamé immédiatement si nous voulons conserver une chance de préserver des conditions de vie conformes à la dignité humaine pour tous en Belgique. Il ne s’agit plus seulement de protéger les générations futures. Les conséquences de l’inaction politique actuelle en matière écologique et climatique se font déjà sentir dans d’autres parties du monde.

Or, nous constatons avec effroi l’incapacité de nos gouvernements successifs à remplir leur devoir fondamental en ce qui concerne la protection de notre environnement. Nos politiciens et partis politiques ne réussissent pas à agir à la hauteur du défi le plus important auquel l’humanité n’a jamais été confrontée. À ce jour, rien de significatif n’a été entrepris par nos dirigeants politiques pour s’attaquer à cette crise, et aucun signe n’indique qu’ils comptent le faire dans un futur proche.

Nous sommes des citoyens concernés, de tous âges et de tous bords, qui font partie d’Extinction Rebellion, un mouvement qui à ce jour existe dans plus de cinquante pays. Nous considérons nos actions de désobéissance civile non-violentes comme notre devoir civique. Nous suspendons le cours normal de nos vies et dédions nos énergies et nos ressources à demander:

1) que notre gouvernement déclare l’urgence climatique et écologique, et reconnaisse la nécessité d’une transformation rapide de notre système économique;

2) que notre gouvernement lance un plan d’urgence national complet et juridiquement contraignant, qui élimine l’importation et l’extraction de combustibles fossiles d’ici 2025, tout en privilégiant la restauration de la biodiversité et la préservation de notre environnement naturel;

3) une assemblée des citoyens, dotant nos régions et nos communautés des ressources et de l’autorité nécessaires pour assurer une transition maîtrisée vers une société post-croissance équitable.

Prenant acte de la défaillance de notre gouvernement, nous nous tournons vers Sa Majesté. Nous sommes bien conscients des limites constitutionnelles qui s’imposent à Sa Majesté dans l’exercice du pouvoir politique. Toutefois, dans ce contexte d’une gravité exceptionnelle, nous reconnaissons la nécessité de recourir à des mesures extraordinaires afin de protéger nos vies, celles de nos (et de vos) enfants, ainsi que celle de l’écosystème dont nous dépendons tous.

Nous demandons ainsi respectueusement à Sa Majesté de sortir de Sa réserve constitutionnelle pour faire la déclaration officielle de l’urgence climatique et écologique en Belgique. Il s’agit de façon évidente d’une déclaration symbolique. Toutefois, venant de Sa Majesté, il s’agit d’un geste fort pouvant contribuer de manière significative à la mise en place d’un véritable plan d’urgence national qui mobilise toutes les ressources disponibles pour faire face à la catastrophe climatique et écologique qui se déroule sous nos yeux.

Nous viendrons ainsi le 12 octobre prochain, occuper le jardin situé à l’avant de votre palais à Bruxelles pour y tenir des assemblées populaires ouvertes à toutes et à tous. Nous invitons tous les citoyens concernés à nous rejoindre. Ensemble, nous pouvons réfléchir de manière sérieuse à ce qui doit être fait en Belgique pour effectuer le changement de cap radical et indispensable. Ainsi nous pouvons démontrer la volonté et la capacité des citoyens à affronter la gravité de la situation.

Nous viendrons occuper le jardin de votre palais en paix, sans aucune intention violente, mais nous viendrons résolus et déterminés. Nous sommes conscients que nous nous apprêtons à enfreindre la loi. Nous sommes prêts à en assumer les conséquences, car à l’heure où les marches, les pétitions et même les rapports scientifiques sont ignorés, c’est le seul choix qui nous est laissé si nous voulons agir et être entendus.

Par la présente, nous désirons inviter Sa Majesté à nous rejoindre le 12 octobre dans le jardin à sa meilleure convenance, pour s’adresser aux citoyens qui s’y seront rassemblés et, comme nous l’espérons sincèrement, y faire une déclaration solennelle d’urgence climatique et écologique en Belgique.

Nos actions et demandes paraîtront peu raisonnables à certains, mais nous pensons au contraire que c’est de ne pas avoir des exigences extraordinaires en cette période historique qui relève d’un aveuglement total à la réalité de ce monde.

Veuillez recevoir, Sa Majesté, nos sentiments respectueux et dévoués,

Extinction Rebellion Belgique