POLITIQUE

Gouvernement flamand: la Flandre ne participera plus à Unia

Gouvernement flamand: la Flandre ne participera plus à Unia

Le futur gouvernement flamand compte mettre fin à sa collaboration pour créer son propre centre pour l’égalité des chances. BELGA

Le futur gouvernement flamand mettra fin à la collaboration avec Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances, a indiqué ce lundi le président de la N-VA, Bart De Wever.

«Nous voulons mettre fin à la collaboration pour créer nous-mêmes un centre pour l’égalité des chances», a expliqué Bart De Wever.

Cette décision aura des conséquences financières pour Unia qui tire environ 10% de son financement de la Flandre.

+ À LIRE AUSSI | La Flandre a un accord de gouvernement

Le futur gouvernement ne se retirera toutefois pas complètement de la politique fédérale des droits de l’homme puisqu’un Institut national des droits de l’homme doit voir le jour et auquel les Régions participeront à terme, a fait remarquer M. De Wever.

Les tensions ont été régulières sous la dernière législature entre la N-VA et Unia. En février 2017, fraîchement nommée secrétaire d’État à l’Egalité des chances, Zuhal Demir s’en était prise au centre, estimant qu’il s’occupait trop de choses peu importantes comme la polémique sur le Père Fouettard tandis que sa collègue flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, émettait des doutes sur sa neutralité et son objectivité. Les deux administrateurs N-VA d’Unia avaient quant à eux plaidé pour une scission de l’institution car, à leurs yeux, ce sont surtout les francophones qui y posent des problèmes.