ATHLÉTISME

Dans la chaleur insoutenable de Doha: les images qu’on aurait préféré ne pas voir aux Mondiaux

La tenue des Mondiaux d’athlétisme à Doha a offert jusqu’ici des images qu’on aurait préféré ne pas voir, avec des athlètes assommés par la chaleur caniculaire.

Les températures infernales continuent de perturber le bon déroulement des Mondiaux d’athlétisme à Doha. Abandons et défaillances se multiplient, notamment lors des épreuves réclamant plus d’endurance.

Les quelques images des athlètes, qui ne sont plus que larme et sueur, obligés d’arrêter en pleine épreuve, sont difficilement supportables.

Lors du marathon féminin, c’était la panique devant la tente médicale. Allongées sur des brancards, assises dans des fauteuils roulants, les athlètes avaient le corps meurtri et le regard hagard.

Dans la chaleur insoutenable de Doha: les images qu’on aurait préféré ne pas voir aux Mondiaux
Maryan Zakalnytskyy ne tient plus sur ses jambes lors du 50 km marche. AFP
Sur les 68 partantes du marathon dames couru dans la chaleur étouffante de Doha (environ 32 degrés et 73% d’humidité), malgré un départ donné en pleine nuit, 28 ont abandonné. La dernière a fini à plus de trois quarts d’heure de la médaillée d’or.

Le médecin de l’équipe belge n’avait pas mâché ses mots après la course: « Complètement irresponsable » ce marathon.

Hier, le 50 kilomètres marche masculin s’est également déroulé dans des conditions dantesques: environ 31 degrés et 75% d’humidité, bien que l’épreuve ait débuté à 23h30 locales. Plusieurs coureurs ne sont pas allés jusqu’au bout.

Aujourd’hui, on a appris que le départ du 20 km marche féminin, initialement prévu dimanche à 23h30 locales (20h30 GMT), a été décalé de 29 minutes à 23h59 (20h59 GMT) à cause des conditions météo (forte chaleur et humidité).

Seule «belle image» dans cette galère: lors du 5000 mètres masculin, le coureur d’Aruba Jonathan Busby, visiblement épuisé et au bord de l’effondrement dans le dernier tour, a terminé sa course en étant soutenu par un autre concurrent, déclenchant une standing ovation du stade Khalifa, vendredi. Un superbe geste de fair-play en guise de maigre consolation.

Dans la chaleur insoutenable de Doha: les images qu’on aurait préféré ne pas voir aux Mondiaux
Reporters/DPA

Nos dernières videos