ATHLÉTISME

Mondiaux d’athlétisme de Doha: Dylan Borlée préféré à son grand frère Kevin pour assurer l’arrivée du relais 4X400 mixte

Mondiaux d’athlétisme de Doha: Dylan Borlée préféré à son grand frère Kevin pour assurer l’arrivée du relais 4X400 mixte

La Belgique - ici Dylan Borlée -, dont le chrono de référence se situe à 3:18:03, a hérité de l’Inde, du Brésil, de l’Allemagne, de l’Italie, du Kenya, de la Pologne et du Japon dans la seconde série. Photo News

Dylan Borlée assurera la prise du dernier témoin des mains d’Imke Vervaet, lors du relais 4X400m mixte, ce samedi en séries des Mondiaux d’athlétisme de Doha.

L’incertitude quand à l’identité du dernier relayeur belge du relais 4X400m, ce samedi en séries des Mondiaux d’athlétisme de Doha a été levée. Dylan Borlée assurera la prise du dernier témoin des mains de Imke Vervaet. Robin Vanderbemden lancera la course du couloir 5 à 19h12 (belges) et transmettra le «bâton» à Camille Laus qui le cédera ensuite à Vervaet.

Blessé au dos, il y a une semaine, Kevin grand spécialiste du dernier parcours en relais n’est pas suffisamment rétabli.

La Belgique, dont le chrono de référence se situe à 3:18:03, a hérité de l’Inde, du Brésil, de l’Allemagne, de l’Italie, du Kenya, de la Pologne et du Japon dans la seconde série. La formation issue des «Tornados» et des «Cheetahs» disposent du 6e chrono dans cette course mais il est peu représentatif, l’épreuve ne se court que très rarement. «C’est une bonne série, on peut se qualifier», a confié Jacques Borlée à Belga.

Il est vrai que les athlètes de Carole Bam et Jacques Borlée évitent des nations comme les États-Unis, la Jamaïque et la Grande-Bretagne.

Les Belges doivent terminer à l’une des trois premières places ou réussir un des deux meilleurs chronos des équipes non qualifiées grâce à leur classement.

La place en finale est synonyme de qualification pour les JO de Tokyo l’an prochain où l’épreuve fait, là aussi, son apparition dans le programme des compétitions.

Nos dernières videos