La balle pelote était jouée presque dans tous les villages il y a des décennies. C’était presqu’une culture, une tradition de nos régions, un des sports les plus populaires.

Actuellement, certaines équipes tapent la balle comme dans un sport de haut niveau, d’autres jouent dans un climat beaucoup plus familial et bon enfant, juste pour le plaisir, et d’autres encore parviennent à mélanger ces deux ingrédients. A Sart-en-Fagne, il n’y a pas de doute, le club est né pour le plaisir. Et les résultats plus qu’encourageants ont été de plus en plus nombreux, le menant jusqu’en tête de classement. Une équipe est aussi assez particulière: les Minimes. Cette équipe s’est construite sous l’impulsion et l’œil vigilant de leur coach Patrice Cornet, alias Titi. C’était en 2011. Les premiers jeunes à rejoindre les rangs sont forcément des enfants de joueurs ou de fidèles supporters. Ainsi, les premiers à enfiler le maillot des Sartois sont Maxime Cornet, Tanguy Magniette, Louis Tirifahy, Lucie Tirifahy et Camille Cornet. Oui, vous avez bien lu, Lucie et Camille, les deux atouts charmes de ces jeunes. L’année dernière, Noa Hayard et Lucas Macaux ont complété l’équipe et, cette année, c’était au tour de Thomas Delsipée et Wyatt Jordan de renforcer le noyau. Côté palmarès, après avoir éliminé Wargnies et Baasrode, ils ont remporté la coupe Entre-Sambre et Meuse, dans la catégorie Minimes. Ils se sont classés troisième dans la finale des coupes de Belgique. Le point fort de l’équipe? L’entente et l’ambiance entre les joueurs, souffle-t-on dans le public. Et pour terminer en apothéose la saison, l’équipe minime s’est placée sur la plus haute marche du championnat de l’Entre-Sambre et Meuse.