Quinze ans déjà que l’ensemble à géométrie variable, Astoria, fait vibrer les scènes du monde entier au son des incomparables musiques du maître argentin, Astor Piazzola.

À l’origine du projet, un groupe de mélomanes, tous diplômés de Conservatoires Royaux, lauréats de prix internationaux, membres de grands orchestres… Mais aussi et surtout de grands passionnés. «Au départ, explique Christophe Delporte, talentueux accordéoniste et membre fondateur du groupe, nous étions quatre. Avec mon épouse, Isabelle Chardon, virtuose du violon. Avec mon beau-frère, Éric Chardon, qui manie le violoncelle comme personne et mon meilleur ami et excellent pianiste, Léonardo Anglani. On a décidé de créer un groupe dédié à l’œuvre aussi riche qu’exceptionnelle d’Astor Piazzola. Un maître du tango bien sûr, mais tellement plus que ça… Jazzy, classique… C’est un artiste inclassable aux influences multiples. Plus tard, Jennifer Scavuzzo nous a rejoint au chant et Adrien Tyberghein à la contrebasse. Et selon les projets, de plus en plus variés, d’autres artistes viennent enrichir l’ensemble. En ce moment, nous présentons la 'Misatango' de Palmeri en concert, avec le chœur professionnel 'The New Baroque Times Voices'. On l’a jouée en avant-première au festival Classissimo de Bruxelles pour notre 7e participation et nous la jouerons au centre culturel de Leuven, le 21 novembre. On aussi un gros projet en parallèle. Une comédie musicale 'Mayra' à partir de la 'Misatango'. L’histoire d’une fille qui rencontre le Diable, un danseur de tango argentin tentateur. L’éternelle lutte entre le bien et le mal…» Astoria vient également de sortir son 6e album digital, Poesia. Leur force? Un groupe soudé où chacun allie une formation classique solide à une expérience d’ouverture aux influences multiples… pour un résultat riche en émotions! Vibrant!