FOOTBALL

Bruges-Anderlecht 2-1: Van Crombrugge héroïque, mais Diatta passait (deux fois) par là

Bruges-Anderlecht 2-1: Van Crombrugge héroïque, mais Diatta passait (deux fois) par là

Van Crombrugge a longtemps maintenu le Sporting dans la rencontre. BELGA

Dans une rencontre palpitante, le Club de Bruges a longtemps buté contre un Hendrik Van Crombrugge des grands soirs, avant de finalement s’imposer grâce à Krépin Diatta. Voici ce qu’il faut retenir de la rencontre.

La rencontre a débuté à cent à l’heure avec deux buts tombés coup sur coup, dès l’entame de jeu: à l’ouverture du score signée Nacer Chadli répondait Krepin Diatta, non sans le concours fortuit d’Hendrik Van Crombrugge. Et si la partie perdait en équilibre des forces au fil que s’égrenaient les minutes, le gardien anderlechtois se mettait à de nombreuses reprises en évidence, avant que Krepin Diatta, encore lui, ne fasse finalement sauter le verrou.

La technique du match

Arbitre: Boucaut

Buts: Chadli (0-1, 5e), Van Crombrugge c.s.c. (1-1, 6e), Diatta (2-1, 69e)

Cartes jaunes: Trebel, Mata, Sandler

FCB: Mignolet – Sobol, Mitrovic, Deli, Mata – Balanta, Vormer, Vanaken – Tau (90e Schrijvers), Dennis (56e Openda), Diatta (93e Okereke)

RSCA: Van Crombrugge – Cobbaut, Luckassen, Sandler, Sardella (60e Dewaele) – Trebel, Saelemaekers, Verschaeren – Gerkens, Amuzu (70e Doku), Chadli (75e Thelin)

1.Van Crombrugge et Mignolet se mettent en évidence

S’il a bien involontairement inscrit le but égalisateur pour les Brugeois (après avoir relâché un premier ballon), Hendrik Van Crombrugge a multiplié les arrêts de grande classe tout au long de la rencontre et, principalement, la seconde mi-temps. S’il a retardé l’échéance, il n’a cependant rien pu faire sur le but de Deli. On notera que Simon Mignolet, lui aussi, a pu se mettre en évidence, lui qui a réalisé un arrêt cinq étoiles sur une reprise de Luckassen, alors que le marquoir affichait encore 1-1.

2.Des acteurs émoussés

Avec les fortes pluies qui se sont abattues sur la pelouse du Jan Breydelstadion ce dimanche, les conditions n’ont pas favorisé la pratique du beau jeu. Surtout, elles ont compliqué la tâche de Brugeois qui ont sans doute manqué d’un peu de fraîcheur après l’énergie dépensée mercredi sur la scène européenne. Mais ce sont toutefois les Anderlechtois qui sont apparus moins fringuants, comme souvent, après la pause: de nouveau émoussés, les joueurs du Sporting n’ont pratiquement rien montré durant toute la seconde mi-temps.

3.Un Sporting sans réel attaquant

On pourra se demander une nouvelle fois ce qui a poussé le tandem Kompany-Davies à maintenir Isaac Kiese-Thelin sur le banc en début de match. En l’absence d’un véritable attaquant de formation, la tâche offensive anderlechtoise s’annonçait compliquée dès l’entame de la rencontre face aux défenseurs aguéris du Club. Et si Nacer Chadli trouvait l’ouverture grâce à une mésentente entre Mignolet et Deli, le Sporting a ensuite peiné à se montrer dangereux dans le rectangle brugeois.

4.Luckassen et Trebel in, Nasri out

Arrivé du PSV en toute fin de mercato, le défenseur néerlandais Derrick Luckassen a goûté ses premières minutes de Pro League, titularisé dans l’axe défensif aux côtés de Philippe Sandler. Un cran plus haut sur l’échiquier, Adrien Trebel intégrait lui aussi pour la première fois de la saison le onze de base, au contraire de Samir Nasri, lequel ne figurait même pas sur le banc des réservistes.

5.Bruges vers les sommets; Anderlecht dans les abysses

À travers ce succès, Bruges a retrouvé le chemin des filets et repris sa course en avant vers le sommet du tableau de la compétition. Avec 17 points sur 21, les hommes de Philippe Clément ne pointent qu’à une unité du Standard, mais comptent un match de moins. De son côté, le Sporting présente un maigre bilan de 5 unités glanées sur 21 et s’enlise plus que jamais dans le fond de tableau.

Pro League