MOBILITÉ

La voiture restera au garage dans plusieurs villes

Le roi Philippe et le prince Gabriel ont rejoint le mouvement.BELGA

A pied, à cheval, à vélo ou en roller, plusieurs villes se conjuguent sans voiture ce dimanche.

Point d’orgue de la semaine européenne de la mobilité, le dimanche sans voiture a lieu ce 22 septembre dans plusieurs villes belges, dont principalement Bruxelles.

Plus aucune voiture ne circule à Bruxelles depuis 10h00 ce dimanche, à quelques exceptions près. Les adeptes de la mobilité douce ont le champ libre jusqu’à 19h00.

Des animations sont prévues aux quatre coins de la capitale pour les piétons, les cyclistes et autres amateurs d’engins sans moteur.

Pour la huitième fois, les joggeurs pourront user leurs baskets sur le parcours inversé des 20 KM de Bruxelles. «Nous partons du parc du Cinquantenaire, mais descendons directement l’avenue de Tervueren», explique l’organisateur, Emmanuel Foulon. Les participants sont également invités à retourner leur numéro de dossard.

Dans le centre, face au Palais royal, foodtrucks, brasseurs, artisans et associations se sont donné rendez-vous pour la traditionnelle fête citoyenne «Bruxelles Champêtre».

Un petit-déjeuner pour 800 convives sur la rue de la Loi

La rue de la Loi, d’ordinaire envahie par les voitures, a servi de décor dimanche à un immense banquet. Une table pouvant accueillir jusqu’à 800 convives offrait, sur l’artère, café, jus de fruit, croissants et pistolets pour un prix libre. L’initiative, lancée par le Thon Hotels Brussels, visait à récolter des fonds pour les organisations GoodPlanet Belgium, la Croix-Rouge et Birds Bay.

«Le dimanche sans voiture offre chaque année l’opportunité de vivre Bruxelles autrement», commente Emma Lemaître, du Thon Hotels. «C’est aussi l’occasion d’organiser des événements hors du commun dans des endroits qui ne sont d’habitude accessibles ni aux piétons ni aux cyclistes», ajoute-t-elle.

La table, dressée entre les numéros 35 et 77 de la rue de la Loi, a accueilli les estomacs vides de 10h30 à 12h00.

«Chaque euro récolté en contrepartie d’un café, d’un croissant ou d’une tartine, servira à planter un potager dans une école avec l’aide de GoodPlanet Belgium, à servir des repas chauds aux plus démunis avec la Croix Rouge ou à soigner les animaux malades chez Birds Bay», a poursuivi Emma Lemaître.

Les visiteurs peuvent emprunter gratuitement les transports publics de la Stib. Les bus, trams et métros circulent selon l’horaire du samedi, mais de nombreuses lignes ont été renforcées. Les bus ne dépassent pas 30 km/h.

A Ixelles, la Stib ouvre par ailleurs les portes de son dépôt de trams au grand public. Les curieux pourront y découvrir la nouvelle génération de véhicules prévus pour circuler à Bruxelles en 2020.

Près de 50 villes et communes du nord du pays, dont les 13 grands centres urbains, organiseront leur dimanche sans voiture. Dans le sud du pays, seules les communes de Mons (de 10 à 22 heures), d’Ath (de 10 à 18 heures), et de Libramont (de 10 à 18 heures) participent au mouvement.