RÉGIONS

Le miraculé de la foire; la grenouille dans le sandwich; les boules puantes aux Wallos… Dix histoires marquantes dans vos régions

Le miraculé de la foire; la grenouille dans le sandwich; les boules puantes aux Wallos… Dix histoires marquantes dans vos régions

EdA Jacques DUCHATEAU

Voici une sélection de dix histoires marquantes dans vos régions, ces derniers jours.

VIDÉO | Le roi Philippe en visite à l’ASBL Terre: «70 ans d’action pour un monde où chacun peut vivre dignement»

L’ASBL Terre, tout le monde connaît. Ou pense connaître: la récolte de vêtements (pas trop) usagés dans les cabines bleues le long des routes. Et puis? Et puis après, on ne sait pas trop. Or, cette ASBL est particulièrement active dans le domaine social et dans le milieu du recyclage. Parce qu’outre une véritable mission sociale par la mise à l’emploi de 450 personnes peu qualifiées, Terre c’est aussi la revente de vêtements, soit dans des magasins de seconde main, soit dans des pays d’Afrique ou d’ailleurs. C’est aussi le recyclage du papier et du carton pour la fabrication de panneaux d’isolation pour le bâtiment et le recyclage de plastique.

Mais c’est surtout la filière textile à Herstal que le roi Philippe est venu visiter ce jeudi après-midi.

+ Plus d’infos ici

Didier, miraculé de la foire, est rentré et lance un appel

On se souvient du terrible accident survenu sur le champ de foire à Huy, le 8 août. Didier Dewil, bien connu des Hutois, s’était levé de la nacelle pendant que l’attraction tournait et sa tête avait violemment percuté un pylône du manège. Polytraumatisé à la tête et au visage, plongé dans le coma pendant deux jours, il a subi d’importantes opérations maxillo-faciales. Mais il a survécu au choc et se dit miraculé au vu des multiples fractures crâniennes.

Il est de retour chez lui et revient sur cette douloureuse mésaventure.

Il lance également un appel.

+ «J’ai eu un malaise sur l’attraction, j’ai dû m’agiter, glisser, puis je ne me souviens de rien »

Durbuy: Antonin frôle la mort à cause d’une étiquette mal traduite

Grosse frayeur dimanche après-midi pour Antonin, un adolescent de 17 ans originaire de la région de Durbuy.

Vers 17 h, il se rend dans une épicerie où il achète une cannette de Chupa Chups. Une boisson à base de fraises. Comme il souffre d’une allergie sévère au lait depuis sa naissance, Antonin lit attentivement l’étiquette avant d’acheter la boisson. Ne voyant aucune trace de produit laitier, il en consomme deux gorgées.

Très vite, c’est le choc anaphylactique. Le jeune garçon se sent de plus en plus mal, malgré une injection d’adrénaline qu’il se fait lui-même. Mais rien n’y fait. Le jeune homme appelle ses grands-parents qui l’emmènent directement à l’hôpital de Marche.

Mais Antonin éprouve de plus en plus de difficultés pour respirer.

+ « Sans lui, mon petit garçon ne serait plus là »

Une grenouille entière dans son sandwich Panos

Ça aurait dû être un sandwich au crabe. Mais c’est finalement un sandwich… à la grenouille que Kimberley a dégusté ce 18 septembre. La baguette qui lui a été fournie à l’enseigne Panos d’Etterbeek, sur la chaussée de Wavre, était garnie d’un batracien entier. Baignant dans la mayo. La Bruxelloise a dû bondir.

«Je mangeais le sandwich quand j’ai goûté une saveur marine dedans, genre vraiment salé».

+ «Un goût marin, genre vraiment salé »

Ce n’était pas du glyphosate à la crèche

La semaine passée, nous avions relayé l’inquiétude légitime d’un parent ayant un enfant à la crèche jouxtant Dottimed, le nouveau centre médical. Comme en témoigne notre cliché, l’herbe est verte d’un côté et entièrement brûlée de l’autre… L’utilisation suspectée du Roundup donnait des suées parentales.

Lors de notre investigation, le centre médical nous faisait savoir via son secrétariat qu’il ne savait pas de quel produit il s’agissait puisque c’était la Ville qui était intervenue et que c’était donc à elle que nous devions nous adresser. Message bien reçu. L’échevine en charge du dossier nous certifiait dans la foulée que Mouscron n’intervenait pas chez les privés et certainement pas avec du glyphosate: plus une goutte n’est stockée aux ateliers communaux…

Après quelques recherches, nous avons finalement pu remonter jusqu’à la personne qui a pulvérisé la parcelle.

+ Plus d’infos ici

Charleroi: un morceau du petit ring s’est écroulé sur le rond-point du viaduc

Un morceau de béton du pont du petit ring de Charleroi (R9) surplombant le rond-point du viaduc sur la N90 est tombé au sol ce jeudi matin vers 9h30. La police de Charleroi avait décidé de fermer l’accès au rond-point par mesure de sécurité et de mettre en place une déviation afin d’éviter le secteur.

Un morceau de béton de 30 cm de long sur 2 cm d’épaisseur s’est écroulé du pont du petit ring de Charleroi (R9), surplombant le rond-point du viaduc, jeudi matin.

Rapidement, la police de Charleroi a fermé l’accès au rond-point pour les conducteurs venant de la chaussée de Bruxelles et de la route de Mons. Une déviation a été mise en place via le ring de Charleroi afin de permettre à un expert et à un ingénieur de déterminer les éventuels risques sur la stabilité du pont. Ces derniers ont écarté tout risque d’effondrement.

Un ingénieur du SPW a gratté les éventuels morceaux de béton qui pourraient représenter une menace de tomber au sol, signalait le SPW.

+ Vidéo

La tiny house de Coraline, l’étudiante à Arlon, a trouvé son jardin

Soulagement pour Coraline, elle a bien trouvé un jardin pour poser sa tiny house.

Elle avait décidé de choisir une formule alternative au kot et se retrouvait sans emplacement face à une législation floue. La médiatisation aura bien aidé et la solidarité a joué à fond.

Au total, c’est 27 propositions d’emplacements que la jeune étudiante de l’ULG a reçues aux alentours d’Arlon.

VIDÉO | Bruxelles: 1000 enfants dansent pour réclamer un air plus pur dans leur quartier de Charles Quint

Un masque sur le visage, le regard bien décidé à se faire entendre, ils sont 1000. Mille enfants et ados des écoles du quartier Charles Quint, à Ganshoren. Ils ont dansé, chanté et crié pour réclamer un environnement de vie plus sain, un air plus pur. Surtout, pour réclamer un quartier où les voitures et camions ne seraient plus rois.

+ Vidéo

Boules puantes de gilets jaunes aux Wallos: «Ça n’a rien senti»

Voici un an que les Grand-Leeziens Freddy et Béatrice ont rejoint le mouvement des «gilets jaunes». Une lutte parmi d’autres qui se mène jour et nuit. À Namur, les élus, réveillés à tour de rôle aux petites heures, en ont fait les frais.

Ils ont tenté quelque chose aux Fêtes de Wallonie mais le pétard était mouillé…

+ Plus d’infos ici

Arlon: Pascal décède dans un accident du travail sur la N4

Terrible accident que celui survenu, jeudi, dans la matinée, sur le chantier de réhabilitation et de sécurisation de la N 4, entre Arlon et Autelbas.

Un engin de chantier, pour une raison qu’il faudra déterminer, a écrasé mortellement un ouvrier.

Il s’agit de Pascal Stompf, de Morhet (Vaux-sur-Sûre), âgé d’une soixantaine d’années. L’ouvrier travaillait pour l’entreprise de travaux routiers Deumer. Il va sans dire que ses collègues sont sous le choc, de même que sa famille et ses proches.

La police locale d’Arlon est descendue sur place. Les pompiers aussi, avec une ambulance et du matériel de balisage.

Le dossier a été transmis à l’auditorat du travail.