TRIATHLON

Valérie Leroy qualifiée pour Hawaï

Valérie Leroy qualifiée pour Hawaï

Valérie Leroy a reçu son laissez-passer pour Hawaï. Un joli exploit. ÉdA – 50147535446

La Gerpinnoise s’est classée 3e de son premier Ironman complet au Pays de Galles et a ainsi décroché le slot pour le nirvana des triathlètes.

Pour tous les triathlètes, l’Ironman d’Hawaï est le nirvana, l’épreuve qu’il faut absolument avoir fait une fois dans sa vie. Mais pour pouvoir en prendre le départ il faut se qualifier au préalable. Certains essaient sans jamais y parvenir, d’autres y parviennent après plusieurs tentatives… Et puis il y a ceux qui y arrivent du premier coup! C’est le cas de Valérie Leroy. La Gerpinnoise a fait son tout premier Ironman, au Pays de Galles. Elle l’a terminé en 12 h 11, ce qui lui a valu une 3e place dans sa catégorie des 40-49 ans (23e dame au général) et les portes grandes ouvertes sur l’île de Kona!

Valérie ne s’est pas lancée tête baissée dans l’aventure galloise: cet Ironman, elle le préparait depuis le début de l’année avec son compagnon Manu Gochard, triathlète lui aussi. «Je ne m’étais fixé aucun objectif, si ce n’est de bien terminer l’épreuve et de surtout ne pas le subir. Je craignais principalement le parcours de 120 km à vélo avec ses 3 000 m de dénivelé. Et de fait ce fut la partie qui m’a paru la plus difficile mais j’ai su la surmonter. Et c’est lors du marathon que je suis parvenue à prendre la 3e place de ma catégorie. Je suis fière d’avoir su gérer quasiment de bout en bout. Maintenant je sais ce qu’est un Ironman full distance, ce qu’il faut faire pour le terminer. Lors du prochain, j’essaierai de gagner du temps à vélo et à pied.»

Au final, c’est évidemment l’immense satisfaction qui prévaut. «Je suis sur un petit nuage. C’est vrai que j’avais le podium dans un coin de ma tête car je suis une compétitrice mais je n’en faisais pas une fixation.»

Pas le temps de réfléchir

Et la qualif pour Hawaï est la cerise sur le gâteau. «Je n’ai pas dû réfléchir bien longtemps pour prendre le slot. Tu dois vite te décider sinon ils le cèdent à la suivante! Je me dois de remercier Manu, mais aussi Sébastien Bertrand, mes enfants et ma famille qui ont subi mes entraînements, mon club de l’ATCC, les sponsors BMC, Black And Bike et Jogging Plus.»

Maintenant place au repos avant de reprendre les entraînements en janvier. «Je n’ai pas encore fixé mon programme pour 2020. Je ferai certainement deux demis en préparation, mais pas de complet avant Hawaï!»