Affaire Enodia-Nethys: deux personnalités informées

Affaire Enodia-Nethys: deux personnalités informées

Belga

À chaque jour son lot de révélation dans l’affaire Enodia-Nethys. Cette fois, ce sont les filiales Win et Elicio qui font l’objet de toutes les attentions.

C’est Le Soir qui s’est penché sur le cas de Win. Cette société a été cédée à Ardentia. Cette dernière a été créée par François Fornieri qui est aussi présent dans Nethys et proche de Stéphane Moreau. Alors grands accords entre grands amis? Que nenni, ont-ils juré leurs grands dieux. Tout a été fait dans les règles et au bon prix.

D’autres amateurs

Le problème, c’est que justement, le manque de transparence reproché à l’opération s’illustre au grand jour. Il semble qu’il y avait d’autres sociétés intéressées par Win. Ainsi, NRB se serait montrée intéressée mais n’aurait obtenu aucune réponse. C’est comme ça que le groupe aurait envoyé des courriers à deux personnalités politiques liégeoises, Jean-Claude Marcourt (PS) et Daniel Bacquelaine (MR) pour montrer son intérêt pour le rachat. Mais rien…

Ce qui voudrait dire que, non seulement il y avait d’autres amateurs, mais aussi que plusieurs personnes extérieures à la société étaient au courant. Gênant. Avec un dernier point où l’on évoque un prix de vente sous-évalué de moitié. Ardentia aurait acquis WIN pour un montant oscillant entre 8 et 10 millions. NRB évoque une valorisation entre 25 et 30 millions.

Élicio, même topo

Même refrain pour Élicio, sur le point de basculer dans l’escarcelle d’Ardentia Tech, toujours de la galaxie François Fornieri. Élicio propriétaire de parcs éoliens serait vendue pour un euro symbolique parce que fort endettée. Or, des spécialistes du secteur s’étonnent de nouveau du prix. Pour eux, Élicio pourrait valoir beaucoup d’argent dans peu de temps. Tout profit pour les acquéreurs…