article abonné offert

MOBILITÉ

Les navetteurs en voiture viennent surtout de la proche périphérie: «Il faut intégrer les questions sociales dans la politique routière»

Les navetteurs en voiture viennent surtout de la proche périphérie: «Il faut intégrer les questions sociales dans la politique routière»

D’après une étude du chercheur de l’ULB Mathieu Strale, la proche périphérie de Bruxelles est parfois mal connectée et le niveau sociologique des habitants y pousse les navetteurs dans leur voiture. Reporters

CARTES | Les navetteurs qui viennent bosser à Bruxelles n’ont jamais autant voyagé en train ou pédalé. Pourtant, le nombre de voitures ne diminue pas dans la région capitale. C’est qu’il y a davantage de déplacements. Mathieu Strale, géographe à l’ULB, dresse le portrait de ces navetteurs automobile, surtout issus de la périphérie proche.