DOTTIGNIES

La place noire de monde pour la fête de la Main, à Dottignies

L’ouverture officielle de la 46e Fête de la Main à Dottignies et l’envol de la main symbolique ont été marqués par une participation massive.

Les festivités du samedi ont débuté par un moment très important pour la Confrérie des porteurs de géants. Après avoir était montré en avant première à Bonnemain, village ami de Dottignies, ses membres présentaient Nicolas Liagre, leur nouveau personnage aux Dottigniens à la Ferme des Jeunes.

Comme sa compagne Christine Glorieux, ce géant porté a été fabriqué à Terrassa (commune espagnole de Catalogne) dans l'atelier du sculpteur espagnol Jordi Grau Marti. Il mesure 4 mètres pour un poids d'environ 80 kilos, dont 15 kilos de vêtements.

L'homme a fier allure et est superbement habillé. L'assemblée le trouve beau avec un regard intense. «C'est une belle réalisation, cela change des géants aux traits grossiers, grimaçants ou clownesques», déclare une spectatrice.

Le costume représentant son époque a été confectionné par Marie-Noëlle Delville, maman de Charles-Henri Seynaeve, le président de la confrérie.

«Une vingtaine de mètres de tissu en grande largeur ont été nécessaire pour réaliser les quatre pièces que forment son habit: la jupe, la chemise, le gilet et le manteau, tous complets, c'est-à dire qu'ils ne sont pas en morceaux, explique la couturière qui avoue ne pas avoir compté ses heures de travail. Quant aux boutons ils n'ont pas été trouvés facilement, je les voulais bien grands pour être très visibles. Quatre essayages ont éténécessaires pour fignoler la tenue. Le géant est monté nu, à l'aide d'une échelle spécialement achetée pour l'opération, ce qui facilite l'enfilage de tous les éléments.

Samedi, c'est devant un public nombreux que s'est déroulé son parrainage par l'abbé Pollet. Le géant a été aspergé d'eau de St-Achaire, nom, qui comme le dit le prêtre est un dérivé du mot acariâtre et protège du mauvais caractère! Bref, une cérémonie non dénuée d'humour, de joie et bonne humeur.

La confrérie a choisi pour parrain et marraine: Maxime Carrette, petit-fils de Jean Carrette, premier président de l'Association des commerçants ainsi que Fabienne Liagre descendante de la famille du géant.

Depuis son lancement en 2014, la confrérie a tissé pas mal de lien. C'est ainsi que Sébastien Tramasure de Lessines et Alys de Comines était venus pour honorer leurs nouveaux copains qui étaient également entourés de rigolos bonhommes venus de Torrejon de Ardoz en Espagne. Bref, la fête était complète, tous sont partis danser dans les rues du village dans une ambiance de feu.

À lire dans L’Avenir/Le Courrier, sur tablette, smartphone ou PC