WALLONIADES

Gishi Jambes sur la première marche

Gishi Jambes sur la première marche

Thorgal Auspert, le champion du mat. ÉdA – Florent Marot

Le Gishi judo club de Jambes a remporté les Walloniades. Nouveauté cette année, une équipe de réfugiés.

Presque trois heures de luttes parfois sans merci, mais toujours conviviales et respectueuses de l’adversaire, à cet incontournable rendez-vous du samedi des Fêtes de Wallonie, les Walloniades. 18 équipes ont tenté de se départager entre une dizaine de jeux proposés.

Des jeux, rien que des classiques Du tir à la corde à la course de casiers, en passant par les jeux de quille ou du marché, sans oublier les courses de sacs, de brouettes et de trottinettes et le toujours impressionnant mât de cocagne.

Après chaque épreuve, l’équipe gagnante était invitée à aller chercher sa coupe. Comme chaque année, depuis maintenant 8 ans, Marcel Tonneau était aux commandes de l’animation. Toujours le petit mot d’encouragement pour chacun, surtout pour les équipes féminines. On ne le changera pas.

Wartet, seule équipe présente depuis le début des jeux, a failli monter sur le podium, aboutissant à la très honorable deuxième place, devant Vedrin et Wépion, toujours bien placé.

Le JamboisThorgal Auspert, recordman des premiers prix au mât de cocagne, a mis en place, il y a quatre ans, une équipe de jeunes motivés, Gishi Jambes, venus pour gagner. Ce fut le cas.

Nouveauté, une équipe de réfugiés de la Croix-Rouge, mise sur pied par le seul Belge de l’équipe Mike Tonet. Ils venaient d’Afghanistan, Albanie, Érythrée, Palestine, Soudan et Tunisie. Il leur manquait l’expérience, mais ce n’est que partie remise.

Le prix du fair-play a été remis à l’équipe des Girls.