GP de Québec - Michael Matthews remercie la PlayStation

BELGA

(Belga) Avec sa deuxième victoire consécutive dans le Grand Prix de Québec, vendredi au Canada, l'Australien Michael Matthews (Sunweb) a gagné beaucoup de confiance avant le championnat du monde dans le Yorkshire. Cependant, il a également laissé de la place à l'autocritique et fait à l'éloge des jeux de courses de voiture sur sa PlayStation.

Matthews n'a pas suivi lorsque Julian Alaphilippe a attaqué et qu'un groupe de cinq s'est isolé devant à moins de 2 km de l'arrivée. "J'ai fait une grosse erreur au pied de l'ascension. Je n'étais pas en bonne position. Quand les favoris ont attaqué, je n'étais pas bien placé pour répondre. Et je suis vraiment en colère pour ça. C'était une grosse erreur", a reconnu l'Australien. Mais il a quand même gagné parce que le groupe de poursuivants a repris les fuyards juste avant la ligne d'arrivée et Matthews s'est montré le plus rapide au sprint. "Je ne sais pas comment j'ai réussi à faire ça. Je me maudissais parce que je n'étais pas devant, mais heureusement ils ont commencé à se regarder dans la dernière ligne droite et j'ai encore pu sprinter pour la victoire. Et j'avais encore de bonnes jambes." Par la suite, Matthews a donné une autre raison pour laquelle il était si calme dans la dernière ligne droite avant le sprint: les jeux vidéo de sa PlayStation. "J'y ai beaucoup joué ces derniers jours. Jeux de course de voitures. Beaucoup de Gran Turismo. J'ai eu l'impression d'être au ralenti aujourd'hui, et c'est bon signe. J'ai juste continué. Quand je pense trop dans un sprint, je fais des erreurs. Jouer à la PlayStation m'a certainement aidé à voir les espaces du peloton et à bien chronométrer mon sprint. Sans blague." Matthews sera l'un des coureurs à surveiller dans deux semaines dans le Yorkshire, au Royaume-Uni. "Cette victoire est un incroyable coup de pouce avant le Mondial, après une saison moins bonne. Les meilleurs coureurs étaient présents. C'est bien de pouvoir prouver aux Australiens que je suis prêt à me battre pour eux dans le Yorkshire." (Belga)