MOUSCRON

Chantier à la Royenne: cinq mois de retard

Chantier à la Royenne: cinq mois de retard

Le tunnel devait être inauguré début juillet puis fin août. Ce sera finalement pour décembre. Infrabel va exiger des indemnités. ÉdA

Impétrants et malfaçons ont fait passer la fin du chantier du passage sous voie de début juillet à… décembre!

L

a création d’un tunnel en béton sous les voies de chemin de fer, rue de la Royenne, est en chantier depuis le 11 juillet 2018. Il devait être inauguré le 8 juillet dernier avant un report fin août, les impétrants étant plus complexes à gérer que prévus. On se souvient d’ailleurs d’une fuite de gaz sur ce chantier ayant impliqué une évacuation de l’entreprise voisine, il y a un mois.

L’objectif d’Infrabel en supprimant ce passage 117 est de rendre son réseau sûr. Cela passe par une réduction maximale des traversées des rails.

Infrabel a exigé des corrections aux escaliers

Ce vendredi et alors que le gestionnaire du réseau ferroviaire n’a pas vraiment pour habitude d’être en retard dans ses chantiers, les ouvriers ne semblaient pas encore voir le bout du… tunnel! «Les raisons de ce retard supplémentaire sont multiples. De manière générale, les impétrants sont en cause. Ils ont occasionné de nombreux retards qui n’ont pu être résorbés. Ils se sont au contraire allongés.

Il y a aussi des malfaçons dans la fabrication de certains bétons, notamment les marches d’escaliers. Nous n’avons pas accepté ces malfaçons et avons exigé de l’entrepreneur des «corrections». Elles doivent encore être réalisées mais contribuent aussi à l’allongement du délai d’exécution.

Enfin, le sous-traitant en charge de fabriquer les éléments métalliques (les garde-corps) a vu son travail retardé. Il doit attendre la fin de la phase «béton» pour lancer la fabrication de ces éléments «sur mesure»», détaille Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel.


Nos dernières videos