article abonné offert

TUNISIE

Un président à choisir ce dimanche

Un président à choisir ce dimanche

Incarcéré pour blanchiment, Nabil Karoui reste en course pour la présidence. AFP

À deux jours du premier tour de l’élection présidentielle en Tunisie, qui doit désigner le successeur de Béji Caïd Essebsi, décédé en juillet, la justice a décidé ce vendredi de maintenir l’un des favoris du scrutin en prison: le publicitaire controversé Nabil Karoui, emprisonné depuis le 23 août pour blanchiment d’argent, passera la journée électorale derrière les barreaux de sa prison de la Monarguia, près de Tunis.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 184 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos