article abonné offert

NAMUR

«Parfois, on doit les déshabiller»

«Parfois, on doit les déshabiller»

D’après la médecin en chef, le nombre de jeunes ramassés en mauvais état diminue d’année en année. ÉdA – 50129949553

Des médecins et infirmiers du CHR seront en permanence au poste médical avancé… pour recueillir les «bitus».