article abonné offert

BRUXELLES

Dans l’ancien club échangiste, L’Hectolitre veut éviter l’entre-soi

Derrière sa vigne de façade, l'ancien club échangiste renferme désormais des ateliers d'artistes partagés et une impressionnante salle de spectacle: c'est l'Hectolitre, dans les Marolles. EdA - Julien RENSONNET

Ce n’est plus un club échangiste mais un espace d’échanges: L’Hectolitre, lieu «en transition» des Marolles, héberge des artistes, les expose et les partage avec le quartier. Sans loyer ou presque: son modèle économique se passe du «retour sur investissement». Avant les Journées du Patrimoine, on plonge en primeur dans sa piscine de mosaïques.