ÉTATS-UNIS

Des «pasteurs» séquestraient des SDF et les obligeaient à mendier pour eux

Des «pasteurs» séquestraient des SDF et les obligeaient à mendier pour eux

(Photo prétexte) Belga

Les responsables d’un culte basé en Californie, accusés d’avoir séquestré des dizaines de sans-abri et de les avoir forcés à mendier pour leur compte, ont été arrêtés aux États-Unis.

Les douze suspects appartiennent à l’Imperial Valley Ministries, une église indépendante d’inspiration évangélique qui revendique une trentaine de lieux de culte aux États-Unis et au Mexique. Ils ont été arrêtés mardi en Californie et au Texas.

«L’acte d’accusation fait état d’abus de pouvoir effroyables commis par les responsables de cette église, qui s’en prenaient à des sans-abri vulnérables en leur promettant un lit et un repas chaud», a déclaré dans un communiqué le procureur fédéral Robert Brewer.

«Les victimes étaient retenues prisonnières, dépouillées de leurs maigres ressources, de leurs papiers d’identité, de leur liberté et de leur dignité», insiste-t-il.

Les enquêteurs estiment que l’église, censée venir en aide aux toxicomanes et à ceux «qui ont fait des mauvais choix dans la vie», a commencé dès 2013 à attirer des SDF dans ses filets en leur offrant des refuges «gratuits».

En réalité, les victimes étaient enfermées dans des foyers dont les portes et fenêtres étaient verrouillées, et les suspects leur confisquaient leurs papiers et leurs allocations sociales, selon l’acte d’accusation.

Les SDF n’avaient pas le droit de lire autre chose que la Bible et étaient contraints sous la menace de mendier jusqu’à neuf heures par jour, six jours par semaine.

Deux victimes avaient toutefois réussi à s’échapper, l’une d’entre elles, âgée de seulement 17 ans, parvenant à casser une fenêtre pour trouver refuge dans une maison voisine d’où elle avait prévenu la police.

Toutes les victimes répertoriées ont été libérées et reçoivent une aide de la part des autorités.