BRUXELLES

Sur la façade du Conservatoire, cette pub géante purifie l’air

Sur la façade du Conservatoire, cette pub géante purifie l’air

Cette immense pub affichée sur la façade du Conservatoire agit comme un filtre: il purifie l’air et retient les odeurs. En plus de générer des revenus pour financer la restauration du lieu. Conservamus/Urban Media/The Breath

Une énorme pub recouvre depuis plusieurs semaines la façade du Conservatoire royal de musique de Bruxelles. Banal? Pas vraiment! Cette bâche est d’une technologie à la pointe: elle purifie l’air. Les recettes concourent à la restauration du bâtiment.

Le Conservatoire royal de musique de Bruxelles arbore depuis plusieurs semaines, sur sa façade, une bâche publicitaire équipée d’un système d’assainissement d’air. Il s’agit d’une primeur en Belgique.

«The Breath» - tel est le nom de la bâche lancée par Urban Media - est fabriquée dans un matériau innovant et fonctionne comme un filtre à air géant, au cœur de la ville. Elle arbore non seulement une publicité de plusieurs m2, mais recouvre en réalité tout l’échafaudage de chantier, donnant l’illusion du bâtiment à nu.

Son revêtement est constitué de trois couches qui filtrent l’atmosphère, absorbent les particules nocives émises par les bâtiments ainsi que les voitures, et rejettent de l’air purifié. Le processus est totalement passif: la circulation naturelle de l’air dans le canyon urbain suffit au fonctionnement de la bâche, sans aucune autre source d’énergie supplémentaire.

Sur la façade du Conservatoire, cette pub géante purifie l’air
La bâche publicitaire du Conservatoire et sa technologie filtrante. Conservamus/Urban Media/The Breath

«Plus beaux châssis de Bruxelles»

Le Conservatoire ajoute que les recettes publicitaires engrangées par la bâche lui permettent, ainsi que le soutien de ses mécènes, de financer ses travaux de restauration. «La restauration des “plus beaux châssis de Bruxelles” devrait ainsi être bouclée au printemps 2020», se félicite ainsi l’ASBL Conservamus, qui préside à la remise à neuf de l’emblématique bâtiment, dont l’état de décrépitude a fait l’objet d’une sage depuis plusieurs années. «Ensuite, l’ASBL souhaite susciter de nouveaux dons afin d’entamer la restauration des portes monumentales des bâtiments de la rue de la Régence», ajoute Conservamus.

Le public pourra notamment découvrir cette exclusivité les 14 et 15 septembre prochains, puisque le Conservatoire ouvrira ses portes à l’occasion des journées du patrimoine.