BASKET

Mondial de basket: invaincus depuis 13 ans, les États-Unis tombent face à la France

Énorme exploit français ce mercredi 11 septembre. Les Bleus ont battu les États-Unis, invaincus depuis 13 ans en compétition internationale, en quart de finale du Mondial chinois.

La France s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde de basket, en battant les États-Unis de dix unités (79-89). Un succès historique pour les hommes de Vincent Collet qui battent les Américains pour la première fois de leur histoire en compétition internationale.

Evan Fournier, auteur de 22 points, et Rudy Gobert, MVP du match avec 21 points et 16 rebonds, ont su répondre aux 29 points de Donovan Mitchell.

Après la Serbie, c’est l’autre favori du tournoi qui est éliminé dès les quarts de finale. La France affrontera l’Argentine vendredi en demi-finale. Dans l’autre partie de tableau, l’Espagne défiera le vainqueur d’Australie-Tchéquie.

Le compte-rendu: Frank Ntilikina en facteur X

En début de rencontre, Evan Fournier, la gâchette d’Orlando, et Rudy Gobert démarrent fort. Ils en ont fait voir de toutes les couleurs aux Américains plantant 13 de leurs 21 et 22 points respectifs lors d’un premier quart-temps dominé par la France.

Bien en défense, la France contrôle aussi le rebond pour passer à 45-39 à la pause, les Américains réalisent un pauvre 3/11 dans leurs tentatives à trois points.

À la reprise, les hommes de Vincent Collet s’envolent. Ils prennent dix unités d’avance (51-41). Donovan Mitchell sonne la révolte et place le Team USA devant à la 30e minute.

La rencontre semble avoir basculé et les hommes de Gregg Popovich mènent de sept points à huit minutes de la fin. Mais Rudy Gobert, impressionnant dans la bataille du rebond, égalise à la 36e minute.

Dans le money-time, Frank Ntilikina assomme les Américains avec deux triples destructeurs. Nando De Colo, aux lancers-francs, donne au score son allure finale: 89-79. Exploit français!

Une défaite après 13 ans

La dernière défaite du Team USA en compétition internationale remontait au 1er septembre… 2006. C’était en demi-finale du Mondial, contre la Grèce (101-95).

À l’époque, Instagram n’existait pas, Usain Bolt était un jeune espoir et Eden Hazard n’avait que quinze ans.

Les États-Unis manqueront également le podium d’une Coupe du monde pour la première fois depuis 2002 à Indianapolis où ils avaient fini sixièmes.