MOBILITÉ

La trottinette électrique écorne (un peu) la voiture

La trottinette électrique écorne (un peu) la voiture

ÉdA – Florent Marot

L’usage de la trottinette électrique à Bruxelles remplace essentiellement les trajets qui auraient été réalisés en transports en commun ou à pied, mais elle prend aussi la place de certains trajets en voiture ou à moto.

C’est ce qui ressort d’une étude de Bruxelles Mobilité, relayée dans le journal Le Soir.

Sept «trottinettistes» sur dix se sont tournés vers cet engin pour remplacer les transports en commun combinés à la marche. Pour 26%, il s’agit de substituer les trajets réalisés avec un véhicule motorisé personnel (moto, voiture, scooter).

Bruxelles Mobilité a également établi un profil type des usagers de la trottinette électrique: deux sur trois sont des hommes, à l’instar des cyclistes (64,1%). Ils sont plutôt jeunes (44% ont entre 25 et 34 ans) et diplômés (plus de la moitié a un diplôme de l’enseignement supérieur).

Autre enseignement: à peine un utilisateur de trottinette partagée sur cinq l’enfourche plusieurs fois par semaine. La plupart y recourent une à trois fois par mois (30%), voire moins. Les trajets effectués sont souvent de courte durée, généralement entre 5 et 10 minutes et inférieurs à 20 minutes.