TRIATHLON | IRONLAKES

Un plateau relevé pour l’Ironlakes

Un plateau relevé pour l’Ironlakes

Il y aura du monde autour des Lacs de l'Eau d'Heure... Participants comme supporters devraient venir de partout. EdA

Le 22 septembre, les Lacs de l’Eau d’Heure seront envahis par des triathlètes à l’occasion de l’Ironlakes.

Un semi-triathlon et un triathlon complet seront proposés au millier de participants qui se sont inscrits à l’Ironlakes, aux Lacs de l’Eau d’Heure.

«C’est une préparation très longue qui touche doucement à sa fin. Depuis deux ans, nous préparons cet Ironlakes. Après deux années sans épreuve «full» en Belgique, c’est une fierté de pouvoir reproposer quelque chose de cette ampleur, tout ça sur le superbe site des Lacs de l’Eau d’Heure», explique Florian Badoux, l’un des organisateurs.

Alors que les inscriptions touchent bientôt à leur fin, le nombre d’inscrits atteint 950, avec pas moins de 200 athlètes inscrits sur la longue distance. Du côté des nationalités, forcément, ce sont les Belges qui seront les mieux représentés, mais les Français seront tout de même plus de deux cents sur la ligne de départ.

Un événement namurois et hennuyer

À cheval sur deux provinces, celle du Hainaut et celle de Namur, l’événement est idéalement situé. Sur les 700 Belges présents, 160 proviennent du Hainaut et 120 de Namur. Parmi tous ces inscrits, il y aura forcément quelques pointures, comme, sur la longue distance, Nico Sijmens, l’ancien coureur cycliste professionnel ou encore Luc Delwiche, qui a participé à l’Ironman de Nice voilà trois mois. Mais le favori, c’est le triathlète d’Ostende, Hans Van Den Buverie, spécialiste du contre-la-montre. Il est ni plus ni moins le champion du monde de duathlon longue distance.

Sur le semi, les Namurois seront présents en nombre. Aurélien Lefèvre, Victor Alexandre et Rudy Depret, qui reviennent tous les trois du triathlon XL de Gérardmer, Antoine Didier et Ludovic Vuegen, qui étaient du côté de Nice la semaine dernière, lors des Championnats du Monde, ou encore Sylvain Denis, qui prépare l’Ironman de Barcelone, seront de la partie.

Deux championnes du monde

Chez les dames, il n’y aura pas une, mais deux championnes du monde. La triathlète professionnelle, Alexandra Tondeur, marraine de l’événement, viendra faire une séance de décrassage, après son Ironman Wales, qui se déroule ce week-end. Elle sera accompagnée d’une de ses athlètes, Hélène Vander Massen, qui avait décroché le titre mondial en mai dernier mais aussi une victoire lors du Triathlon international de la Haute Meuse.

Les supporters sont attendus en nombre également, sur le site du Golden Lakes Village, où les athlètes passeront et repasseront durant toute la journée. De plus, à onze jours de l’organisation, la météo est annoncée clémente.