BELGIQUE

Le débrief du jour: Reynders, commissaire à la Justice | Perquisitions dans le Borinage | Brexit: pas d’élections anticipées

Le débrief du jour: Reynders, commissaire à la Justice | Perquisitions dans le Borinage | Brexit: pas d’élections anticipées

Didier Reynders et Boris Johnson ainsi que des enquêteurs belges ont fait l’actualité de ce mardi. Belga - AFP

Didier Reynders désigné commissaire européen à la Justice, une vague de perquisitions dans la région de Mons-Borinage ou encore le Parlement britannique qui refuse de nouvelles élections anticipées: voici ce qui a fait, en partie, l’actualité de ce mardi.

1Didier Reynders désigné commissaire européen à la Justice

Le candidat commissaire désigné par la Belgique, Didier Reynders, s’est vu confier le portefeuille de la Justice - y compris la question de l’État de droit - dans la future Commission européenne.

+ À LIRE | Didier Reynders « très heureux » d’obtenir la Justice

2Vague de perquisitions dans la région de Mons-Borinage

La région de Mons-Borinage et la zone du Haut-Pays sont le théâtre de perquisitions et ce n’est visiblement pas près d’être fini. Dans le milieu des armes?

+ À LIRE | Nombreuses perquisitions dans le Borinage

3Le Parlement britannique refuse de nouvelles élections

Les députés britanniques ont infligé une nouvelle défaite cuisante au Premier ministre en refusant encore une fois de déclencher des législatives anticipées, avant que le Parlement ne soit suspendu jusqu’au 14 octobre, deux semaines seulement avant la date prévue pour le Brexit.

+ À LIRE | Le Brexit dans l’impasse

4Liège-Bastogne-Liège: six mois de prison requis contre Vinokourov et Kolobnev

Le jugement sera prononcé le 8 octobre: le parquet a requis six mois de prison contre Alexandr Vinokourov et Alexandr Kolobnev, suspectés de faits de corruption après s’être arrangé pour la victoire de Liège-Bastogne-Liège en 2010.

+ À LIRE | La défense a soulevé le doute

5La Corée du Nord tire deux «projectiles»

La Corée du Nord a tiré deux nouveaux «projectiles», quelques heures après avoir proposé aux États-Unis de reprendre fin septembre les négociations sur son programme nucléaire, au point mort depuis février.

+ À LIRE | Pyongyang propose la reprise du dialogue avec les USA