BELGIQUE

Sucrerie à Seneffe: la première pierre espérée pour avril 2020

Sucrerie à Seneffe: la première pierre espérée pour avril 2020

La sucrerie de Seneffe devrait pouvoir collecter la récolte 2022 de betteraves. CoBT-DSEC

Les porteurs du projet de sucrerie coopérative à Seneffe vont ouvrir une nouvelle souscription de parts de coopérateurs dans les prochaines semaines.

Les porteurs du projet de sucrerie coopérative à Seneffe vont ouvrir une nouvelle souscription de parts de coopérateurs dans les prochaines semaines et espèrent, si tout se déroule comme attendu, commencer la construction de la sucrerie en avril 2020, a-t-on appris mardi auprès de deux responsables de la Coopérative des Betteraviers transformateurs.

Cette coopérative, qui porte depuis trois ans le projet d’une nouvelle sucrerie dans le zoning de Feluy, compte actuellement 1.400 coopérateurs, dont 1.250 agriculteurs betteraviers. Ces coopérateurs se sont d’ores et déjà engagés à investir 46 millions d’euros, auxquels s’ajoutent une cinquantaine de millions promis par des sociétés publiques de participation.

Budget: 330 millions d’euros

«La sucrerie, qui sera la plus moderne d’Europe, nécessite un budget de 330 millions d’euros, dont 35% de fonds propres. On a atteint 80% de notre objectif», explique Benoît Haag, coordinateur de la coopérative. «Le lancement de la construction pourrait avoir lieu en avril 2020, avant une première production en septembre 2022. C’est un pari fou que l’on est en passe de réussir. Nous sommes sur le point d’aboutir», se réjouit le coordinateur, annonçant un modèle de sucrerie coopérative «équitable, durable, social et local». «1.500 familles d’agriculteurs vont trouver des revenus décents grâce à la coopérative qui va créer 100 emplois directs et 300 indirects», annonce encore Benoît Haag.

L’ouverture d’une nouvelle souscription doit permettre d’atteindre le niveau de fonds propres nécessaires pour boucler le financement de la sucrerie. Les porteurs du projet se montrent optimistes: après tout, la Wallonie compte 4.000 agriculteurs betteraviers, la Flandre 3.000. Ils font également un appel du pied aux cultivateurs du nord de la France, pour autant qu’ils ne soient pas situés trop loin de Seneffe.

Une culture idéale pour notre pays

«En Belgique, on a le meilleur sol et un climat adapté à la culture de la betterave. Il y a un grand savoir-faire et les débouchés existent», appuie pour sa part David Jonckheere, administrateur de la coopérative. Et pourtant, en moins de 20 ans, la surface de betteraves cultivée en Belgique est passée de 100.000 à 60.000 hectares, regrette-t-il.

La capacité de production de l’usine, qui sera adaptée au bio, sera de 14.000 tonnes de betteraves par jour pendant 115 jours de campagne betteravière, soit 1.610.000 tonnes de betteraves qui devraient produire 260.000 tonnes de sucre.