article abonné offert

HUY

Une peine de travail pour celui qui avait frappé son chat à mort

Une peine de travail pour celui qui avait frappé son chat à mort

L’association Chaîne Bleue Mondiale était représentée par Stephan Devos et Me Quentin Wauters, aussi là pour GAIA. Les deux associations ont chacune obtenu 1€ symbolique. ÉdA

Le Hutois de 36 ans, surpris en avril dernier en train de battre son chat qui en était mort quelques instants plus tard, a écopé d’une peine de travail de 75 heures et d’une interdiction de détention d’animaux pendant cinq ans.