LAEKEN

La féministe Eliane Vogel-Polsky donnera son nom à une rue de Laeken

La féministe Eliane Vogel-Polsky donnera son nom à une rue de Laeken

Sur base de l’article 119 du Traité de Rome, qui prévoit le principe de l’égalité de rémunération entre les travailleuses et travailleurs pour le même travail, Eliane Vogel-Polsky rapporte en 1976 une affaire devant la Cour européenne de Justice: l’affaire Defrenne contre Sabena. © Collection Privée

La Ville de Bruxelles va nommer une nouvelle rue d’après la féministe et avocate des droits des femmes Eliane Vogel-Polsky. Elle sera située à la frontière entre Jette et Laeken.

La Ville de Bruxelles arborera une nouvelle rue répondant au nom de la féministe et avocate des droits des femmes Eliane Vogel-Polsky. Elle sera située à la frontière entre Jette et Laeken, entre les rues Emile Delva et Steyls, a indiqué dimanche par communiqué l’échevine bruxelloise de l’Urbanisme Ans Persoons (Change.Brussels).

Dans le cadre d’un nouveau projet de développement urbain, trois nouvelles rues verront le jour. La Ville de Bruxelles a choisi cette fois de mettre à l’honneur une femme d’envergure. La rue Eliane Vogel-Polsky se situe à côté de la rue de l’Émancipation et de la rue de l’Égalité des Droits.

«Le choix de donner une place dans l’espace public à Eliane Vogel-Polsky a été rapide. Sa rue nous rappelle la lutte pour des droits que nous considérons comme évidents aujourd’hui, mais elle nous rappelle aussi que cette lutte n’est pas encore gagnée», a souligné Mme Persoons.

Née à Gand en 1926, Eliane Vogel-Polsky effectue sa scolarité au Lycée Émile Jacqmain à Bruxelles. En 1950, elle est diplômée de la Faculté de Droits de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Elle se spécialise dans le droit social et le droit européen. Sur base de l’article 119 du Traité de Rome, qui prévoit le principe de l’égalité de rémunération entre les travailleuses et travailleurs pour le même travail, Eliane rapporte en 1976 une affaire devant la Cour européenne de Justice: l’affaire Defrenne contre Sabena.

De toutes les rues de la Ville de Bruxelles ayant un nom de personne, on compte 85% de noms de voiries masculins contre 15% de noms féminins.