Proximag

Les nouvelles têtes du libre

Les nouvelles têtes du libre

ÉdA – 50101371018

Par cet intitulé, comprenez que depuis ce 1er septembre, trois nouvelles têtes assurent la direction des trois établissements de l’enseignement libre de Virton.

Et d’abord, honneur à la gent féminine, Géraldine Lallement se retrouvant à la tête de l’institut de la sainte-Famille. Prof de l’institut depuis 2008, autant vous dire qu’elle a déjà une vue très claire de ses projets. «Mon objectif est de valoriser les qualités des élèves des sections techniques et professionnelles ». Deux autres directeurs ont le même jour, pris leurs fonctions. Daniel Talbot (36 ans), Bruxellois d’origine, se retrouve à la tête de l’institut des Arts et Métiers de Pierrard-Virton., dans une Gaume avec laquelle il a depuis longtemps ses atomes crochus. Fort de ses expériences dans le monde de l’éducation, dont dans le monde des sourds et des aveugles, ce titulaire d’un master en Sciences de l’éducation a lui aussi un objectif bien précis consistant en «des aménagements raisonnables technico-pédagogiques ponctué par une série de solutions immédiates». Le second nouveau directeur est un citoyen de Fleurus. Quinquagénaire, Tristan di Filippo concrétise le rêve vécu lors d’un stage de master en connaissance approfondie en immersion en anglais: œuvrer dans le Collège Notre-Dame du Bonlieu de Virton dont il a apprécié l’ambiance. « J’ai immédiatement pensé qui si on m’y proposait une place, j’accepterais malgré la distance». Son objectif quant à lui est de créer «une dynamique positive en symbiose avec les professeurs pour rendre confiance envers le CNDB »