BRUXELLES

2000 personnes ont marché pour le climat et la justice sociale

2000 personnes ont marché pour le climat et la justice sociale

La militante Adélaïde Charlier a participé à la marche. © ÉdA – Jacques Duchateau

Quelque 2 000 personnes, selon le décompte de la police, ont marché dimanche dans les rues de Bruxelles pour porter un message de paix et attirer une nouvelle fois l’attention sur l’urgence climatique et de justice sociale.

Conduit par le moine bouddhiste Matthieu Ricard, le militant pacifiste Satish Kumar et Adélaïde Charlier, venue en représentante du mouvement Youth For Climate, le cortège a démarré à 14 h 00 face à Bozar pour se terminer au parc d’Egmont après plusieurs arrêts et discours en cours de route.

La marche pacifique, organisée par l’ASBL Émergences et soutenue par la Coalition Climat, a rassemblé des familles, des seniors et des activistes soucieux de voir un «changement dans le monde».

«Les neuf derniers mois nous avons beaucoup milité pour le climat sous différentes formes d’action. Aujourd’hui nous avons marché en silence pour montrer que la reconnexion, la paix et l’harmonie sont des valeurs très importantes dans la lutte pour un monde respectueux du climat», a indiqué Nicolas Van Nuffel, président de la Coalition Climat.

Le moine bouddhiste Mathieu Ricard, parrain de la manifestation, a, lui, appelé à écouter les scientifiques et la jeunesse, en première ligne du combat climatique.

La marche, qui s’est terminée au parc d’Egmont, était annoncée en prélude à la troisième grève mondiale pour le climat, le 20 septembre, trois jours avant un sommet mondial pour le climat convoqué à New York par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Celui-ci espère obtenir des engagements plus forts des pays pour réduire leurs émissions de CO2 alors que le rythme actuel d’action demeure trop lent et encore insuffisant pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.