BELGIQUE - FOOTBALL

Et si l’AS Rome avait aidé à retrouver un enfant disparu en Belgique?

Et si l’AS Rome avait aidé à retrouver un enfant disparu en Belgique?

«Un garçon de 9 ans, dont l’avis de disparition a été relayé en même temps que la vidéo du transfert de Davide Zappacosta, a été retrouvé sain et sauf», a tweeté le club romain en début de semaine. Twitter - AS Rome

Un enfant de 9 ans, recherché activement en Belgique a été retrouvé récemment. Et ce, après que son avis de disparition ait notamment été partagé sur les différents réseaux sociaux de l’AS Rome durant le précédent mercato.

+ À LIRE AUSSI | L’AS Rome profite du mercato pour sensibiliser ses supporters à la disparition d’enfants

Non, le mercato ne sert pas uniquement les intérêts des clubs de football, des joueurs et de leurs agents. Depuis cet été, l’AS Rome prouve que cette période délicate de la saison, toujours très médiatisée et suivie par les fans, peut également aider la société.

Couplant chacune de ses annonces de transfert sur les réseaux sociaux avec un avis de disparition, le club romain a ainsi offert une énorme caisse de résonance à plusieurs recherches en cours.

D’après le quotidien espagnol «AS», cette initiative (qui reposait sur 7 comptes officiels et touchait 2,5 millions de followers à travers le monde) a été couronnée de succès puisque deux jeunes ont été retrouvés durant le mercato: une ado britannique et un enfant belge.

«Un garçon de 9 ans, dont l’avis de disparition a été relayé en même temps que la vidéo du transfert de Davide Zappacosta, a été retrouvé sain et sauf», avait d’ailleurs tweeté le club romain en début de semaine.

Impliquée dans la campagne de l’AS Rome - «Nous avons partagé quatre de nos avis de recherche avec le club italien» - l’association belge Child Focus se réjouit qu’un des enfants disparus dans notre pays ait pu être retrouvé. Et ce, même si elle souligne que cette bonne nouvelle est avant tout le fruit d’un travail collectif.

«L’initiative de l’AS Rome était très bonne, surtout dans le cadre de disparitions de plus ou moins longue durée qui peuvent avoir des ramifications à l’international. Malgré tout, il est difficile de mesurer l’impact de la communication du club italien dans le retour de l’enfant que nous recherchions en Belgique, nuance Child Focus. Parce qu’il ne faut pas oublier non plus le travail qui a été effectué en amont dans notre pays par les différentes autorités. Disons juste que toute campagne est bonne pour attirer ou relancer l’attention du public.»