VU SUR INTERNET

VIDÉO | Guillermo Guiz au milieu des Bleus «dans le camp d’entraînement d’Al-Qaïda»

L’humoriste belge a profité de sa présence à Clairefontaine, au camp d’entraînement de l’équipe nationale française de football, pour tacler gentiment les champions du monde.

«Je vous dirais bien que ça me fait plaisir d’être là mais là, j’ai l’impression d’être dans le camp d’entraînement d’Al-Qaïda. Pour un Belge, ici, on est sur un level de traîtrise… Moi, je risque la déchéance de nationalité pour être à Clairefontaine.»

En quelques mots, le ton est donné. Face à Didier Deschamps et un public entièrement acquis à la cause des Bleus, l’humoriste belge Guillermo Guiz a pris un malin plaisir à démonter les Bleus, vainqueurs des Diables rouges en demi-finale du Mondial 2018, dans l’émission «La Bande originale», sur «France Inter».

«On m’a montré la salle de dopage. Très bonne idée d’avoir fait ça dans une écurie […] On comprend comment la France construit son succès: c’est beau. J’ai croisé l’arbitre de la finale aussi… Ah, vous l’avez mis bien, le salaud.»

Parfois dans l’autodérision aussi - «À côté, le camp d’entraînement de l’équipe belge, ça fait gens du voyage» - Guillermo Guiz s’est notamment amusé à rappeler le douloureux passé des Bleus: «Je propose que la prochaine émission dédiée à notre amour de l’équipe de France se passe dans un bus, en Afrique du Sud. Et je demanderai à Nicolas Anelka de coécrire mon texte.»

Reste que la meilleure vanne de la chronique a peut-être été lâchée par Didier Deschamps lui-même: «Je suis content: il n’a croisé que l’arbitre de la finale. Tant qu’il n’a pas croisé l’arbitre de la demi-finale…»