WALLONIE TERRE D'EAU

Balade : à la découverte de quatre monstres d’acier

Balade : à la découverte de quatre monstres d’acier

EdA Mathieu Golinvaux

On grimpe sur notre vélo pour la suite de notre parcours le long du canal. Nous voilà parti pour une promenade de 20 km afin de découvrir le spectacle d’un patrimoine classé par l’Unesco.

+ À LIRE AUSSI | Wallonie, terre d'eau : Au fil des canaux du Centre

Construits à la fin du XIXe siècle, les quatre ascenseurs que nous découvrirons le long du parcours sont toujours dans leur état originel de fonctionnement et en état de marche. À eux quatre, les ascenseurs permettaient de compenser une dénivellation de 66 m.

À la fin des années 1800, ce sont les charbonnages qui ont poussé la construction de ceux-ci. Une liaison par voie navigable entre Mons et le canal Bruxelles-Charleroi était alors nécessaire, mais il n’était pas possible d’installer des écluses à cause du manque d’eau et d’une dénivellation trop importante. C’est Jean Kraft de Saulx, ingénieur en chef de la société John Cockerill, qui proposa la formule des ascenseurs hydrauliques en s’inspirant de ceux installés en Angleterre, en Allemagne et en France.

Des huit ascenseurs construits à l’époque, les quatre du canal du Centre sont les seuls à fonctionner encore avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine. Depuis 2002, leur usage a toutefois été réduit et ces ascenseurs sont désormais limités à la navigation de plaisance.

Outre la découverte de ces monstres d’acier du XIXe siècle, c’est une chouette balade à travers les paysages du Hainaut, le long du RAVeL 1. Faible en dénivelé, la balade est classée « facile » et accessible à tous, même les plus jeunes.

Point de départ : Rue Tout-y-faut 90, 7110 La Louvière