BRUXELLES

L’incendie survenu à Koekelberg est de nature criminelle

Cette nuit, une centaine de personnes a été évacuée suite à un incendie dans le sous-sol d’un immeuble à Koekelberg. Son origine est criminelle.

«Il ressort des premiers éléments du rapport des experts désignés par le parquet que l’incendie est criminel», a déclaré jeudi en fin de matinée Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Un incendie est survenu dans la nuit de mercredi à jeudidans un sous-sol lié à deux immeubles rue Schmitz à Koekelberg. Une centaine de personnes ont dû être évacuées et quatre ont dû être transférées à l’hôpital après avoir été intoxiquées par les fumées.

«Le laboratoire de la police fédérale et des experts désignés par le parquet sont descendus sur place afin de déterminer les circonstances de l’incendie. Il ressort des premières constatations que l’incendie est criminel», a expliqué en détails Denis Goeman.

«A ce stade, une information judiciaire a donc été ouverte. L’enquête doit notamment déterminer s’il y a des caméras de vidéo-surveillance et voir si les images sont exploitables», a indiqué le porte-parole du parquet de Bruxelles.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un incendie s’est déclaré dans un sous-sol lié à deux blocs d’appartements de sept étages, rue Schmitz à Koekelberg. Au vu de l’important dégagement de fumée, les habitants des appartements, soit quelque cent personnes, ont été évacués. Quatre d’entre eux ont été transférés à l’hôpital après avoir inhalé les fumées toxiques, a confirmé le parquet.

Les pompiers ont éteint les flammes relativement rapidement. Ce sont une remorque et du matériel stocké dans le sous-sol qui ont pris feu, a indiqué le porte-parole des pompiers. Il y avait notamment des panneaux d’isolation liés à un chantier en cours, une présence qui peut expliquer le fort dégagement de fumée.

 

L’électricité pas encore rétablie dans les immeubles

Sibelga procède actuellement à la réparation des lignes électriques endommagées Par ailleurs, une cellule d’encadrement psycho-social a été mise en place pour les habitants.

«Dès 02h30, on a commencé, avec l’autorisation des pompiers et de la police, et avec l’encadrement des services de secours, à procéder au relogement des personnes dans leur appartement», a expliqué à Belga jeudi matin Ahmed Laaouej.

«Une cellule d’encadrement psycho-social a été mise en place ce matin, composée de trois assistants sociaux de la commune, d’une psychologue de la commune et de l’asbl Aide aux familles pour la fourniture des repas. Par ailleurs, les personnes qui souhaitent prendre une douche peuvent toujours le faire au centre sportif juste à côté», a déclaré le bourgmestre.

«Sibelga est toujours en train de réparer les lignes électriques qui ont été endommagées. Plusieurs équipes sont sur place et le courant devrait être rétabli dans la journée», a encore précisé Ahmed Laaouej.