AGENDA

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée

Le Rideau de Bruxelles s’est offert une rénovation qui l’a doté d’une verrière. Après 11 mois de travaux, ce week-end marque la réouverture festive du théâtre ixellois. Rideau de Bruxelles

Les théâtres, salles et musées préparent leur rentrée à Bruxelles. C’est le cas au Rideau, qui fête sa rénovation. Mais avant de plonger dans la frénésie des concerts et expos plane encore sur la capitale un capiteux parfum d’été. D’où une party en plein air sous l’Atomium et un festival gastronomique.

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d’idées sorties? N’oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans (culture, food, loisirs, familles…) pour vos week-ends bruxellois. Certains n’ont pas de date de péremption…

+ ET AUSSI | Une cinquantaine de brasseurs belges donnent rendez-vous sur la Grand-Place pour le Belgian Beer Weekend

+ ET ENCORE | Bruxelles vit au rythme du design durant tout le mois de septembre: L’Avenir a fait la sélection de trois incontournables pour vivre Brussels Design September

+ LES EXPOS «ÉVÉNEMENT» | L’expo qu’il fallait voir à Bruxelles cet été, c’est Stéphane Mandelbaum au Musée Juif (jusqu’au 22/09).

Atomisez le dancefloor

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée
Atomium Electronic Festival
L’Atomium continue le feu d’artifice du divertissement nocturne et gratuit: après les pétards et fusées tout l’été, l’emblématique monument referme ses vacances par une dernière bamboche. L’Atomium Electronic Festival ne fera pas dans la dentelle: la star allemande de la techno Efdemin sera la tête d’affiche de ces 12h de musique dancefloor, en duo avec son comparse italien Marco Shuttle. Peter Van Hoesen représentera le versant sombre de la techno belge, entouré des Bruxellois A. Brehme, Neila et Kafim. Pour vous désaltérer sans bouleverser vos habitudes, c’est le Café Belga qui déplace sa terrasse au Heysel.

+ «Atomium Electronic Festival», ce 7 septembre dès 12h au pied de l’Atomium, gratuit

Rideau sur les travaux

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée
Rideau de Bruxelles

Le Rideau s’est baladé pendant 75 ans. Né à Bozar en 1943, il a déménagé plusieurs fois. Mais il se fixe enfin: son QG ixellois, ouvert en 2014, est inauguré ce week-end après 11 mois de chantier. Vous êtes donc invités à venir admirer son nouveau patio de verre couvrant la cour de la rue Goffart. Concerts (les érudits très décalés de The Nerds, tendance «Deschiens», ou la rumba congolaise de Barly Baruti), performances («Thinker’s Corner») et spectacle de marionnettes («Bon débarras!») sont au programme. Ainsi bien sûr que des visites du propriétaire, un DJ set, quelques verres et un goûter dominical.

+ «Week-end d’ouverture au Rideau de Bruxelles», ces 7 (dès 14h) et 8 septembre (dès 14h30), rue Goffart 7A à 1050 Ixelles

Croquettes pour chefs

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée
Eat! Brussels, Drink! Bordeaux
Né avec l’année gastronomique Brusselicious, le festival Eat! Brussels s’est définitivement installé à la grande table des événements annuels de la capitale. Surfant sur la peoplisation des chefs, le concept réplique sa recette: dans le parc Royal, les plats signatures d’adresses aussi diverses que tendances vous sont accessibles au format dégustation, comme dans un immense buffet auquel on revient sans cesse. Sont annoncés: Fernand Obb, Rouge Tomate, Viva M’Boma, Le Tournant, Les Brigittines, Kitchen 151, Kamo, Racines ou Toshiro. Des pâtissiers et fromagers assureront les desserts. Un concours de croquettes de crevettes, des dégustations de vins de Bordeau, des ateliers de mixologie et des spécialités internationales rehaussent le menu.

+ «Eat! Brussels, Drink! Bordeaux», jusqu’au 8 septembre, pass dégustations entre 16 et 29€ en prévente (jusqu’à 39€ sur place), 1€/crédit, 9 crédits pour un plat, 6 crédits pour un verre de vin

Les orchestres s’orchestrent

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée
United Music of Brussels
Beurscafé, Cinéma Palace, AB, Bozar, Music Village et même Hôtel de Ville de Bruxelles, chapelle Protestante ou église Marie Madeleine: voilà les spots où les musiciens réunis de La Monnaie, de l’Orchestre National de Belgique et du Bozar déménagent ce samedi 7 septembre pour la 4e édition de «United Music of Brussels». Le concept: apporter gratuitement la musique classique aux oreilles du grand public, sous un format original. C’est ainsi qu’on y entendra un concerto pour violoncelle… rappé par Zwangere Guy pour le «coup d’envoi» du festival au Hall Horta de Bozar. On entendra aussi du Elvis Costello repris par un quatuor à cordes ou des danseurs et performeurs s’associer au piano. L’occasion est belle aussi de pénétrer dans les coulisses et locaux de répétition de certaines salles. Le long du parcours, vous croiserez à coup sûr le vélo-cargo de l’événement, qui vous glissera quelques conseils horaires ou géographiques. Pour s’annoncer, pas de sonnette: il est confié aux vents et percussionnistes gnawa de la fanfare mobile Remork.

+ «United Music of Brussels», multiples concerts ce samedi 7 septembre dans le centre de Bruxelles, dès 14h, gratuit

Vraiment? Alleeeeez?!

Ce week-end, Bruxelles lève le rideau sur sa rentrée
Vraiment ? - LaVallée
La visite d’Emmanuel Macron à LaVallée n’a pas refroidi les velléités arty du hub molenbeekois. Ce haut lieu culturel du bord de canal entame ainsi en fanfare sa nouvelle saison. Ce week-end, la première édition des soirées «Vraiment?» mettra le feu aux poudres. Le concept fait le pont entre Paris et Bruxelles pour des concerts et DJ sets. Ce samedi 7 septembre, on se lance avec le producteur bruxellois Le Colisée, mais sous son vrai blaze: David Numwami. Nelson Beer, Suisse établi à Paris, Run Sofa ou Monolithe Noir en seront aussi.

Cette rentrée, LaVallée offre aussi ses murs au peintre Stéphane Balleux pour l’expo «La Poussière des Météores» au titre emprunté à Bashung. Les mediums différents et les pièces inédites rassemblent politiciens, philosophes et activistes, télé, poster et autoportraits avec pour fil rouge «l’impermanence» de l’existence humaine. Faite le détour pour la voir: certaines œuvres, d’envergure, ont été conçues sur site et en jettent pas mal.

+ «Vraiment ? #1», ce samedi 7 septembre à LaVallée, 39 rue Adolphe Lavallée à 1080 Molenbeek, dès 18h, 6€

+ «La Poussière des Météores», expo de Stéphane Balleux, jusqu’au 22 septembre à LaVallée, 39 rue Adolphe Lavallée à 1080 Molenbeek, du mercredi au vendredi de 14 à 18h, samedi et dimanche de 11 à 18h