Wallonie, terre d'eau

Wallonie, terre d'eau : au fil des canaux du Centre

Tout au long de l’été, « L’Avenir » vous propose de partir à la découverte de la « Wallonie, terre d’eau ». Cette semaine, on embarque pour le cœur du Hainaut et ses canaux.

Alors que les plus jeunes ont retrouvé les bancs d’école et que l’été touche peu à peu à sa fin, on poursuit nos balades à travers la Wallonie, terre d’eau.

Cette semaine, nous voilà parti pour le Hainaut, le long des canaux du Centre à la découverte d’un patrimoine historique et actuel.

L’occasion d’embarquer dans un ascenseur de plus de 73 m de haut, de découvrir le plan incliné le plus long du monde ou d’observer d’impressionnants monstres d’acier. On terminera notre périple au cœur d’un cadre verdoyant, dans l’un des plus beaux jardins d’Europe.

 

1

Le plus long plan incliné du monde

Pour cette balade dans le Hainaut, on s’arrête une première fois du côté du Plan incliné de Ronquières, un plan incliné loin d’être anodin puisqu’il est tout simplement le plus long de ce genre au monde. Celui qui a fêté ses 50 ans l’an dernier s’étend sur 1 500 m et permet aux bateaux d’avaler un dénivelé de 70 m.

Les travaux de ce dernier ont commencé en 1961. Dans le Hainaut, le chantier autour du futur ascenseur à bateaux est colossal. Il faudra finalement sept années pour terminer sa construction et, en 1968, il est franchi par un tout premier bateau. C’est le roi Baudouin qui inaugure le site.

À l’époque, le savoir-faire belge impressionne et on se déplace de loin pour l’observer. Ce sont en fait deux bacs remplis d’eau de plus de 5 000 tonnes qui embarquent les péniches pour les faire monter ou descendre. Le plan incliné permet aux bateaux de franchir en une seule fois et en un temps record l’équivalent de 18 écluses. De quoi transformer le canal Bruxelles-Charleroi en un lieu de transit important en direction de nos pays voisins.

Si celui qui est aussi le cadre du festival de Ronquières accueillait plus d’un million de visiteurs par an à ses débuts est désormais beaucoup moins visité, il n’en mérite pas moins le détour. On en profitera notamment pour grimper au sommet de sa tour pour découvrir un point de vue étonnant sur la campagne avoisinante. L’endroit permet également de visiter un parcours-spectacle consacré à la batellerie. Équipez-vous d’un casque audio infrarouge et suivez le guide, un batelier qui vous fera découvrir son univers quotidien grâce à des décors en 3D, des techniques audiovisuelles, des murs d’écrans géants, ou encore des automates. Il est même possible de combiner votre visite avec une croisière en bateau.

Route Baccara 1, 7090 Ronquières

Plan Incliné de Ronquières, un site étonnant et unique au monde

 

2

Quatre monstres d’acier

On grimpe sur notre vélo pour la suite de notre parcours le long du canal. Nous voilà parti pour une promenade de 20 km afin de découvrir le spectacle d’un patrimoine classé par l’Unesco. Construits à la fin du XIXe siècle, les quatre ascenseurs que nous découvrirons le long du parcours sont toujours dans leur état originel de fonctionnement et en état de marche. À eux quatre, les ascenseurs permettaient de compenser une dénivellation de 66 m.

À la fin des années 1800, ce sont les charbonnages qui ont poussé la construction de ceux-ci. Une liaison par voie navigable entre Mons et le canal Bruxelles-Charleroi était alors nécessaire, mais il n’était pas possible d’installer des écluses à cause du manque d’eau et d’une dénivellation trop importante. C’est Jean Kraft de Saulx, ingénieur en chef de la société John Cockerill, qui proposa la formule des ascenseurs hydrauliques en s’inspirant de ceux installés en Angleterre, en Allemagne et en France.

Des huit ascenseurs construits à l’époque, les quatre du canal du Centre sont les seuls à fonctionner encore avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine. Depuis 2002, leur usage a toutefois été réduit et ces ascenseurs sont désormais limités à la navigation de plaisance.

Outre la découverte de ces monstres d’acier du XIXe siècle, c’est une chouette balade à travers les paysages du Hainaut, le long du RAVeL 1. Faible en dénivelé, la balade est classée « facile » et accessible à tous, même les plus jeunes.

Point de départ : Rue Tout-y-faut 90, 7110 La Louvière

 

3

Un ascenseur  de 73 m

Après le Plan incliné de Ronquières et les monstres d’acier du canal du Centre, c’est encore un ascenseur qui nous attend pour notre troisième halte. Du côté de Strépy-Thieu cette fois, il s’agit d’un ascenseur à bateaux funiculaire double. Ce dernier est beaucoup plus récent puisque si sa construction a débuté en 1982, il n’est en service que depuis 2002. Grâce à ses deux bacs indépendants, l’ascenseur de Strépy-Thieu permet aux bateaux de franchir une dénivellation de 73,15 m entre le bassin de l’Escaut et le bassin de la Meuse, via un bief de partage d’une altitude de 121,10 m.

Jusqu’en septembre 2016, il a été le plus grand ascenseur à bateaux du monde, mais un ouvrage chinois lui a chipé ce titre honorifique depuis lors.

Malgré tout, l’ascenseur remplace six ouvrages, les quatre ascenseurs à bateaux du canal du Centre et deux écluses. Et cet ouvrage exceptionnel est accessible au public. Il est notamment possible de grimper à bord d’un bateau pour franchir l’impressionnant dénivelé.

Depuis mars 2019, une nouvelle exposition a été inaugurée au huitième étage de l’ascenseur de Strépy-Thieu. Celle-ci évoque le passé du site, mais pas uniquement. Vous découvrirez le développement de la navigation intérieure belge et l’histoire de la batellerie, mais également les économies que représente ce moyen de transport, ainsi que les ouvrages d’art exceptionnels qui permettent de faire voler des bateaux en Wallonie et à travers le monde.

Rue Raymond Cordier 50, 7070 Thieu

Ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, trésor fluvial en Wallonie

4

Entre les vaches, les lamas et les nandous

Au milieu des champs, entre les vaches, les moutons et, plus étonnant, les lamas ou encore les nandous, on passe cette fois la nuit à Mignault, dans un cadre étonnant. C’est La Ligule qui nous accueille cette fois.

L’endroit est beaucoup de choses à la fois. La Ligule, c’est en même temps cinq gîtes à la ferme, un centre wellness avec zone de bien-être, massage, soins et spa et même une ferme écologique construite avec de l’argile, du bois, des ballots de paille et de la chaux. Le tout installé au milieu de la campagne, au cœur de nulle part ou presque.

Le gîte aux volets colorés est le cadre idéal pour vos séjours en famille, entre amis, d’affaires ou encore en amoureux. Plusieurs formules sont d’ailleurs proposées. « Un havre de paix situé au calme dans la campagne de Mignault », promettent en plus ses propriétaires.

Un point de départ idéal pour découvrir la région, partir en balade le long du canal du Centre, visiter le site minier du Bois-du-Luc ou découvrir le château de Seneffe.

Pour les plus petits, le site dispose en plus d’une vaste plaine de jeu et d’un parcours animalier. L’occasion d’observer de tout près des animaux de chez nous et d’autres un peu plus exotiques.

Rue Léon Polart 40, 7070 Mignault

+ Le nid du logis à Mignault

 

5

L’un des plus beaux jardins d’Europe

On délaisse le canal pour notre dernière étape de ce périple au cœur du Hainaut et on part à la découverte d’un endroit qui était considéré comme l’un des plus beaux jardins d’Europe au XVIIe siècle. Aujourd’hui classé Patrimoine majeur de Wallonie, le parc du Château d’Enghien constitué un cadre verdoyant et chargé d’histoire.

Créé entre 1630 et 1665 par la famille d’Arenberg, ce domaine s’étend sur 182 ha, où vous pourrez vous balader entre une mosaïque de pièces d’eau, des jardins et des bâtiments qui couvrent près de 400 ans d’histoire. Le lieu joue à la fois sur la géométrie, la perspective des espaces, l’art floral et l’ingénierie hydraulique.

Et ce cadre dépaysant cache en plus quelques secrets comme cette tour isolée, au milieu d’un bosquet d’arbres, qui est l’unique vestige du château bâti au milieu du XIIe siècle par les seigneurs d’Enghien. Il y a aussi ces nombreuses statues, signature du baron Empain, grand amateur de sculptures.

Deux parcours, l’un pour les enfants et l’autre pour les adultes, vous emmènent à la découverte du site grâce à un système d’audio-guidage.

On terminera en précisant que l’accès au parc est gratuit, hors événement.

Parc 5, 7850 Enghien

Parc du Château d'Enghien, Un lieu exceptionnel

CARNET DE VILLE  | La Louvière
CARTE INTERACTIVE | Les bons plans pour vous baigner en Wallonie

Au fil de l'eau

Que faire également ?

Croisière sur le canal du Centre
Le temps d’une croisière guidée, franchissez une écluse, un ancien ascenseur hydraulique et divers ponts mobiles. Prenez place dans le petit train touristique pour une balade le long du chemin de halage.
Rue Tout-y-faut 90, 7110 Houdeng-Goegnies

Où manger ?

– La Cantine des Italiens
Rue Tout-Y-Faut 90, 7110 Houdeng-Goegnies

Le Petit Baigneur
Rue du Rivage 11, 7180 Seneffe

Où dormir ?

– Au Fil de l’eau
Rue de Soudromont 22, 7180 Seneffe

– Le Val-Fayt
Rue de la Croyère 21, 7170 Fayt-lez-Manage