JUDICIAIRE

Un Waimerais, détenteur d’armes, rejugé

Un Waimerais, détenteur d’armes, rejugé

Le Waimerais, tireur sportif et chasseur, détenait trois pistolets-mitrailleurs. AFP

Un Waimerais de 31 ans sera rejugé le 19 novembre mais des faits de détention illégale d’armes.

Deux amateurs d’armes, un habitant de Bouvy âgé de 46 ans et un habitant de Waimes âgé de 31 ans, acquittés de faits de détention illégale d’armes, seront rejugés le 19 novembre par la cour d’appel de Liège. Ces deux prévenus avaient été dénoncés après avoir voulu procéder à la régularisation d’armes automatiques importées du Grand-Duché de Luxembourg.

Le premier prévenu, tireur sportif depuis 25 ans, détenait une carabine «full automatique» Zastava tandis que le second, tireur sportif et chasseur, détenait trois pistolets-mitrailleurs. Ces armes, entièrement automatiques à l’origine, avaient été transformées en armes semi-automatiques par un armurier avant d’être acquises au Grand-Duché de Luxembourg et importées par les prévenus en Belgique.

Soucieux de se soumettre à la législation belge, les prévenus avaient déposé leurs armes au banc d’épreuve de Liège, où elles devaient être approuvées. Mais la transformation des armes réalisée à l’étranger n’avait pas été reconnue par le banc d’épreuve car elle n’était pas irréversible. Elle n’était pas conforme à la loi belge. Les armes avaient été confisquées et les prévenus avaient été dénoncés au parquet alors qu’ils détenaient les autorisations administratives pour importer leurs armes.

Les prévenus refusaient la moindre reconnaissance de culpabilité. En première instance, le tribunal avait considéré que les prévenus n’avaient pas la volonté de commettre des infractions et les avait acquittés. Le parquet avait fait appel de la décision. L’affaire sera réexaminée le 19 novembre.


Nos dernières videos