article abonné offert

«Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre»

«Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre.» Cette phrase de Winston Churchill résonne tout particulièrement aux oreilles des Rumois qui, chaque année, honorent les Libérateurs qui ont inscrit le petit village de La Glanerie dans la grande Histoire.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 191 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos