FOOTBALL

Un choc intense mais sans vainqueur: ce qu’il faut retenir de Bruges-Genk

Le Club de Bruges et le Racing Genk se sont quittés dos à dos dans le premier match au sommet de ce «Super Sunday» (1-1).

Brugeois et Genkois se sont neutralisés ce dimanche au Stade Jan Breydel. Les visités ont dominé la première période et ont mené mais Genk a profité des occasions manquées de son adversaire pour revenir au score en deuxième période.

Au classement, le Club de Bruges, qui compte un match de moins, loupe l’occasion de prendre la tête et reste deuxième, à un point du Standard, qui doit encore jouer ce soir. Du côté de Genk, cette troisième victoire de la saison permet aux Limbourgeois de rester dans le top 6.

Première période: une ouverture du score tardive

Brugeois et Genkois ont ouvert ce premier Super Sunday en mode mineur. Durant la première demi-heure, les Blauw en Zwart ont mis la pression sur leur adversaire mais sans parvenir à se créer des occasions franches, hormis un tir sur le poteau d’Okereke à la 3e minute.

Il a fallu attendre la 41e minute pour que Bruges trouve l’ouverture. Sur un corner de Vormer, Deli a sauté plus haut que tout le monde et placé une tête hors de portée de Coucke. L’assistance-video (VAR) a vérifié qu’il ne s’était pas appuyé sur Sébastien Dewaest, mais ce n’était pas le cas (1-0).

Deuxième période: Bruges loupe le coche et Genk revient

Dès la reprise, les visités ont tenté d’enfoncer le clou mais le lob de Vormer a touché le cadre et Okereke a croqué sa reprise malgré un superbe mouvement brugeois.

Genk a profité du manque de chance brugeois pour revenir au score sur un coup franc de Heynen, dévié malencontreusement par Vanaken dans son propre but (1-1).

Revigorés, les hommes de Felice Mazzu ont mis Simon Mignolet à contribution avant que Samatta ne manque sa reprise de la tête sur un centre parfait de Casper De Norre.