POLITIQUE

Alexander De Croo ne croit pas à l’arc-en-ciel au fédéral

Alexander De Croo ne croit pas à l’arc-en-ciel au fédéral

Photo News

Alexander De Croo (Open-Vld), vice-premier ministre dans la coalition sortante, ne croit pas à une alliance des formations libérales, socialistes et écologistes au fédéral.

Il ne veut pas non plus du «gouvernement de redémarrage» prôné par la FEB, mais d’une «vraie» majorité, plus précisément une alliance entre libéraux, socialistes et nationalistes, affirme-t-il samedi dans un entretien accordé à Het Laatste Nieuws.

«Si l’Italie parvient à constituer un gouvernement en une semaine, pourquoi cela doit-il durer des mois en Belgique?», s’interroge Alexander De Croo. «Ce que Di Maio et Renzi sont capables de faire, De Wever et Di Rupo ne peuvent-ils pas y parvenir aussi? Sans la N-VA et le PS, on n’aura jamais un gouvernement stable. Je ne crois pas à l’arc-en-ciel (paars-groen en néerlandais, NDLR).»

C’est la première fois que le top d’un parti exclut résolument une alliance des socialistes, libéraux et écologistes.

«Je ne suis pas le roi. […] Faut-il nommer PS et N-VA ensemble? Ou laisser travailler quelqu’un en qui ils ont tous deux confiance? Je ne sais pas, mais il est plus que temps que PS et N-VA s’assoient à la table (des négociations). Pas pour une poignée de mains, mais pour travailler réellement à un gouvernement», selon Alexander De Croo.

L’homme préconise par ailleurs un gouvernement «sobre», doté de moins de ministres: «C’est moins cher et c’est plus efficace.»