FOOTBALL – L’EFFET RÉTRO

Des ingénieurs britanniques du XIXe siècle au dernier renfort de Faymonville

Des ingénieurs britanniques du XIXe  siècle au dernier renfort de Faymonville

L’effet rétro de la semaine. -

Comment des travaux sur la vapeur datés du 19e siècle, au sud de l’Angleterre ont, indirectement, permis le retour de Carmelino Nito à Faymonville. C’est l’effet rétro, chaque mercredi dans l’Avenir Verviers.

1. Les idées de Trevithic

Né à Camborne en 1771, à l’extrême sud de l’Angleterre, Richard Trevithic deviendra ingénieur, comme son père. Il s’intéressera rapidement à la vapeur comme moyen de propulsion de véhicule. Il est d’ailleurs voisin de William Murdoch, le pionnier des wagons à vapeur. Ses travaux sont nombreux et fructueux. Le 21 février 1804, près de Merthyr Tydfil, au pays de Galles, Trevithic signe la première circulation sur des rails d’une locomotive à vapeur. L’ancêtre du train est né.

2. Le chemin de fer de Luanda

À 6 807 kilomètres de là, le Portugal continue de piller la région côtière de l’Angola. Mais à la fin du XIXe siècle, les Portugais s’intéressent à l’intérieur du pays qu’ils contrôlent totalement dès 1920. Souhaitant développer la culture et le commerce de matières premières, ils font construire un chemin de fer de la capitale Luanda vers l’intérieur du pays. Ces richesses sont exportées via la côte, après transport en train. Richard Trevithic l’ignore puisqu’il est mort en 1833.

3. Nito quitte l’Angola

Le 11 novembre 1975, Agostinho Neto proclame l’indépendance de la république populaire d’Angola, alors que les combats continuent non loin de Luanda. Le pays est déjà entré dans la guerre civile qui ne se terminera qu’en mai 1991. Un an plus tard naît à Luanda un certain Carmelino Nito da Piedade Carlos, d’un père angolais et d’une mère angolo-portugaise. À onze ans, il atterrit en Belgique où il signe à Jehanster, son premier club. Mais c’est dans les rues de Luanda qu’il a frappé dans ses premiers ballons.

4. Retour chez les Turcs

L’offensif Carmelino Nito se fait une place dans le football régional. Après Jehanster et Franchimont, il jouera à Battice, Dison, Ster, Franchimont et le Turkania Faymonville la saison dernière. Parti travailler en région parisienne cet été, il ne peut plus jouer avec le club waimerais qui cherche alors une solution. Finalement, on apprend ce week-end que Carmelino Nito s’entraînera dans un club près de Paris et reviendra dans la région pour jouer avec Faymonville le week-end en P2C. Merci le Thalys, merci le train, merci Richard Trevithick.