Cela fait 36 ans que les sportifs cinaciens se rassemblent fin juillet pour unir leurs efforts dans la lutte contre le cancer.

C’est lors de son service militaire que cette idée germe chez Moïse Dumont. Avec quelques amis, il organise la première manifestation, soit les 24 h cycliste. «Ensuite, nous avons mis sur pied un comité dynamique qui œuvre aujourd’hui encore à récolter des fonds à destination de la Fondation contre le cancer.» Les trois objectifs de la fondation sont la recherche, la prévention et l’aide aux malades et à leur famille. Depuis le départ, Ciney contre le cancer associe le combat contre le cancer. Mais la démarche est dénuée de tout esprit de compétition. «La véritable victoire, c’est que chacun puisse participer et aider la lutte contre le cancer». Depuis sa création, le concept a un peu évolué. Les cyclistes ont été rejoints par des marcheurs et la durée passée sur le vélo a été revue à la baisse pour pouvoir s’adresser à un public plus large. À cette manifestation sportive se sont greffées d’autres activités comme un souper avec les indéboulonnables boulettes frites, une tombola, des dégustations de produits du terroir ou encore une brocante. Pour la 36e édition, avec l’arrivée de plus jeunes dans le comité, une petite nouveauté a été prévue pour les enfants, jusque 10 ou 12 ans: la «Kids Run», soit deux distances sur un circuit fermé avec le choix de deux distances, soit 800 m ou 1 000 m. Et s’il fallait achever de vous convaincre du bien-fondé de cette association cinacienne, sachez qu’en 35 ans, Ciney contre le Cancer a récolté plus de 700 000€ à destination de la Fondation contre le cancer.

www.cineycontrelecancer.be