Immortaliser les animaux

ÉdA

Depuis 4 ans, Patrick Letems se fond dans la nature pour prendre des clichés d’animaux en pleine liberté. Oiseaux, mammifères ou encore cervidés, en Belgique comme à l’étranger ses longues heures de camouflage lui permettent de vivre des moments uniques qu’il fixe avec son appareil.

Patrick Letems a toujours été passionné par le monde animal. «J’ai été élevé dans la nature, ma famille venant du monde agricole. Mon grand-père me faisant découvrir les animaux alors que mon père m’a appris à pêcher. Je connaissais donc bien la faune et la flore avant de m’intéresser à la photographie il y a 4 ans.» Une passion venue via sa fille. «Elle voulait photographier les animaux et je l’ai amenée dans plusieurs endroits que je connaissais. Puis je me suis dit que je pouvais aussi. Je n’étais pas vraiment fan de la nouvelle technologie mais cela s’apprend rapidement.» Pour prendre ses clichés, Patrick doit faire des sacrifices. «L’affût consiste à se camoufler (habillement, treillis, etc.) pendant de nombreuses heures en prenant en compte de nombreux paramètres (vent, etc.) pour que les animaux ne me distinguent plus. Cela demande donc de la patience et un brin de chance pour voir des grands comme des petits animaux dans des comportements qu’on n’imagine parfois pas tant en Belgique qu’à l’étranger. Je reviens des îles Shetland et j’aimerais aller prochainement au lac de Der en France où on peut parfois voir 80 000 oiseaux. La nature est tellement belle et diversifiée que chaque expérience est unique. Mais, le moment le plus poignant reste, pour moi, d’assister au brame du cerf, un moment rare et intense.» Sous l’appellation «Luscinia», Patrick organise des stages en pleine nature pour faire découvrir toutes ces merveilles et sa passion.