Thierry Neuville: «on a limité les dégâts»

AFP

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC) se sont classés cinquièmes du Rallye d’Allemagne, la 10e manche du championnat du monde.

Une crevaison subie samedi les a empêchés de contester jusqu’au bout la troisième victoire consécutive de l’Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris WRC), et les accessits de ses coéquipiers Kris Meeke et Jari-Matti Latvala, deuxième et troisième. Mais l’équipage belge va en principe être classé quatrième, lorsque sera communiqué le classement final officiel, du moins selon Neuville.

«On a en tout cas bien limité les dégâts, notamment en allant chercher les cinq points de la powerstage», se félicite le Belge. «Ogier n’en a lui obtenu qu’un seul, et Tänak (qui n’a pas pris de risques, NDLR), aucun. Maintenant c’est clair qu’on aurait pu gagner ici, même si Tänak a mérité sa victoire, et que la chance n’a pas voulu nous aider un peu. Dommage. Mais bon, d’après mes calculs on est deuxième du championnat à 33 points de Tänak. A quatre manches de la fin (Turquie, Grande-Bretagne, Catalogne, Australie, NDLR), c’est jouable. Rien n’est perdu, et on ne parlera donc pas de catastrophe…»

S’il avait avoué que c’était «dur de se lever le matin et de savoir qu’il n’y a plus aucune chance de gagner», Neuville s’est tout de même montré à son avantage sur ce «Deutschland», signant trois «scratches» (meilleur temps) dimanche, portant son total à sept sur ce rallye.

«La crevaison fait partie du jeu», relativise t-il.