LIÈGE

Un Break Time et une mutualité bientôt dans les Galeries Saint-Lambert

Un Break Time et une mutualité bientôt dans les Galeries Saint-Lambert

L’enseigne Break Time s’installera bientôt à l’entrée des Galeries Saint-Lambert. ÉdA Hermann

Après le départ de plusieurs enseignes, les Galeries Saint-Lambert en accueillent de nouvelles. Break Time s’installera bientôt dans l’ancienne cellule commerciale de Six. Et la mutualité Solidaris occupera provisoirement des bureaux au premier étage.

Les clients des Galeries Saint-Lambert, au centre-ville de Liège, verront apparaître quelques changements dans le centre commercial, ces prochaines semaines. Plusieurs enseignes vont faire leur apparition, après des départs plutôt remarqués au printemps dernier.

Le magasin de jouets Bart Smit a effet fermé ses portes (l’enseigne a été rachetée par Maxi Toys), de même que la boutique Six, qui se trouvait à l’entrée du mall, côté place Saint-Lambert. Mais le départ le plus visible a été celui d’Esprit, qui a quitté son emplacement sur deux étages pour s’installer en Vinâve-d’Île.

Faut-il s’inquiéter pour la vitalité des Galeries Saint-Lambert? Les gestionnaires tiennent un discours rassurant. La conjoncture est certes compliquée face à la déferlante des achats en ligne, mais le turn-over fait partie du cours normal de la vie d’un centre commercial.

Le turn-over est quelque chose d’assez sain, il permet de dynamiser une galerie.

«Esprit était arrivé en fin de bail, après 15 ans. Le départ de l’enseigne n’était donc pas vraiment une surprise, d’autant plus que la superficie était un peu grande par rapport au concept qu’elle développe», explique Jean-Michel de Walque, asset manager depuis quatre mois aux Galeries Saint-Lambert.

Plus globalement, «le turn-over est quelque chose d’assez sain, il permet de dynamiser une galerie, d’augmenter son attractivité», rassure-t-il.

Plusieurs apparitions d’enseignes ont déjà eu lieu. O’Tacos s’est installé au premier étage au début du printemps. À la fin de l’année dernière, la Loterie nationale a ouvert un Lottery Shop, «un concept qui n’existait auparavant que dans deux autres villes», Gand et Anvers, rappelle Émile de Sart, la shopping center manager. Les chaussures Maniet et la boutique New Yorker sont également arrivés ces derniers mois.

Break Time

Prochainement, un Break Time ouvrira ses portes dans la cellule qui abritait un magasin de bijoux et accessoires Six, jusqu’en mai dernier. Le nouvel arrivant possède déjà une implantation à la Médiacité. Il proposera des en-cas sucrés et salés (bagels, cheese cakes, donuts, etc.) et des boissons. «Quelques semaines seront nécessaires pour les aménagements, mais cette arrivée est désormais officielle», explique Jean-Michel de Walque.

Un Break Time et une mutualité bientôt dans les Galeries Saint-Lambert
La mutualité Solidaris s’installera provisoirement dans un espace du premier étage. ÉdA Hermann

Plus surprenant, Solidaris occupera d’ici quelques jours des bureaux au premier étage, à côté d’O’Tacos. La mutualité socialiste déménage provisoirement ses services en raison de travaux dans le bâtiment à l’angle des rues de la Régence et de l’Université, à quelques mètres des galeries. «Cela fera du passage, puisque la mutualité annonce plus de 300 visites d’affiliés par jour», indique Émilie de Sart.

La grande interrogation concerne évidemment l’ancien Esprit, actuellement occupé par un pop-up store. «Cet espace n’est pas resté vide très longtemps, c’est la preuve de son attractivité», considère Jean-Michel de Walque. Rien ne peut être annoncé à ce jour, «mais nous avons plusieurs pistes», assure-t-il.