ANTHISNES

Fabian Le Castel, seigneur du château d’Ouhar

À l’occasion d’une soirée organisée par le Rotary Durbuy au profit de l’ASBL «Souffle un peu», Fabian Le Castel avait pris possession de la scène.

C’était la première fois que l’artiste Fabian Le Castel se produisait à Anthisnes: «Mais c’est quand même en province de Liège et c’est une région où je travaille beaucoup.» À cette occasion, l’artiste découvrait un public ciblé mais qui ne l’a pas déstabilisé: «En général ça se passe bien avec les services clubs donc je n’ai pas d’appréhension.»

L’humoriste a ainsi pris possession de la scène avec son spectacle «Médisant de scène». Le titre est donc explicite et Fabian Le Castel prévient dès le début du spectacle. «À force de côtoyer des personnages odieux comme Jérôme de Warzée ou Benjamin Maréchal, je suis devenu médisant», dit-il évidemment avec humour et avec le piquant que lui ont inspiré les animateurs de la RTBF. L’artiste ne cache donc pas son côté acerbe: «J’ai été propulsé par Jérôme de Warzée qui m’a fait confiance. J’ai beaucoup appris à son contact notamment au niveau de l’écriture. Dans mon spectacle, je n’essaie pas de donner des leçons. Je veux surtout que les gens passent un bon moment et j’aime qu’ils ressentent de la nostalgie en se rappelant de vieux chanteurs qu’ils ont aimés par exemple. J’essaie de toucher toutes les générations.»

Hier soir au Château d’Ouhar, Fabian Le Castel jouait aussi pour son papa: «Ce soir, ce sera une thérapie pour moi car j’ai enterré mon papa jeudi mais je voulais être présent aujourd’hui, the show must go on.»

Le prochain passage de Fabian Le Castel en province de Liège est prévu pour le 28 janvier 2020. L’artiste se produira au Trocadero de Liège, une salle mythique qu’il a réservé lui-même à l’occasion de ses dix ans de scène.

Retrouvez la critique du spectacle de Fabian Le Castel dans la page culture de L’Avenir Huy-Waremme en début de semaine, sur tablette, smartphone ou PC