MUSIQUE

«Il suffira d’un stream»: Jean-Jacques Goldman débarque sur Spotify et Deezer

«Il suffira d’un stream»: Jean-Jacques Goldman débarque sur Spotify et Deezer

Grand défenseur du droit d’auteur, à l’instar de Francis Cabrel, l’interprète de «Quand la musique est bonne» a donc revu sa position pour le plus grand plaisir de ses fans. Montage ÉdA – Photos Twitter

Événement dans le monde musical: Jean-Jacques Goldman arrive (enfin) sur Spotify et Deezer.

La discographie complète de Jean-Jacques Goldman est désormais disponible, depuis vendredi, sur les plateformes musicales comme Deezer ou Spotify.

«C’est officiel depuis cette nuit à minuit […] Jean-Jacques Goldman est disponible en streaming», a indiqué un porte-parole de Spotify à l’AFP.

«Nous sommes ravis de pouvoir faire profiter du catalogue de Jean-Jacques Goldman à nos 232 millions d’utilisateurs dans le monde. Il y a une réelle demande de la part de nos utilisateurs», s’est félicité Antoine Monin, directeur des relations artistes et labels chez Spotify France.

 

 

 

«Il suffira d’un stream»

 

«L’impressionnante discographie de Jean-Jacques Goldman est enfin sur Deezer», s’est réjoui de son côté la plateforme française sur son compte Twitter.

 

 

Après avoir refusé pendant longtemps de se retrouver sur les plateformes de streaming musical, le chanteur français a changé d’avis.

Grand défenseur du droit d’auteur, à l’instar de Francis Cabrel, l’interprète de «Quand la musique est bonne» a donc revu sa position pour le plus grand plaisir de ses fans.

 

Le streaming porte le marché musical en France

Le streaming continue de porter le marché musical en France. Selon le Snep, principal syndicat des producteurs, le numérique, et tout particulièrement le streaming, a porté la consommation de musique en France, qui a progressé de 12,7% lors du premier semestre de l’année, avec 277 millions d’euros générés.

Le streaming a pour sa part vu ses ventes augmenter de 28,3% par rapport au premier semestre 2018, pour atteindre les 175,3 millions d’euros, soit 93% des revenus issus du numérique, contre 89% sur la même période il y a un an.

En termes de volumes, 33,3 milliards de titres ont été écoutés en streaming en France sur les six premiers mois de l’année, une hausse de 23% sur un an.