SANTÉ

Le nombre de fumeurs reste stable depuis trois ans

Le nombre de fumeurs reste stable depuis trois ans

AFP

Si en 2019 le nombre de fumeurs reste stable par rapport aux trois dernières années, de plus en plus de Belges réclament davantage de mesures anti-tabac, ressort-il d’une nouvelle étude sur le tabagisme dévoilée par la Fondation contre le Cancer.

Dans le cadre de cette enquête réalisée par Ipsos, 3.100 Belges de 15 ans et plus ont été interrogés sur leur rapport au tabac.

Les résultats démontrent que 23% des sondés déclarent fumer, dont 18% tous les jours. Un chiffre stable depuis trois ans, affirme la Fondation contre le Cancer. Si les femmes fument le moins (20% contre 26% chez les hommes), les 45-64 ans représentent la plus large tranche de fumeurs. Par contre, 44% des Belges interrogés déclarent ne jamais avoir fumé.

Du côté des adeptes de la cigarette électronique, la majorité sont des hommes entre 24 et 44 ans. La plupart d’entre eux disent vapoter pour arrêter de fumer (30%) ou pour fumer moins (31%). Paradoxalement, 58% des vapoteurs affirment combiner la cigarette électrique avec d’autres produits du tabac.

Âge, pub, prix et vente

La Fondation contre le Cancer rapporte également que le tabac s’achète principalement en librairie (36%) ou au supermarché (28%) pendant que les magasins de nuit (9%) sont surtout populaires auprès des jeunes femmes.

De plus, le sondage révèle que les Belges soutiennent majoritairement la mise en place de mesures anti-tabac. Ainsi, 79% des répondants sont favorables à ce que l’âge requis pour acheter des cigarettes soit relevé à 18 ans et 69% aimeraient voir disparaître la publicité pour le tabac dans les points de vente.

D’autres mesures, moins populaires, ont également suscité l’approbation des sondés. Effectivement, 56% des Belges voient d’un bon œil l’augmentation du prix des cigarettes et la diminution des points de vente. D’après la Fondation contre le Cancer, les ex-fumeurs ainsi que les non-fumeurs et les femmes sont les plus enclins à réclamer des mesures anti-tabac.

Enfin, l’immense majorité (89%) des répondants estime que le droit de grandir dans un environnement sans tabac est important. La Fondation contre le Cancer ainsi que 7 Belges sur 10 souhaiteraient par conséquent voir le nouvel accord de gouvernement inclure des mesures qui favorisent l’émergence d’une génération sans tabac.