Jair Bolsonaro a insinué que des ONG pourraient avoir provoqué les feux afin d’«attirer l’attention».Il n’a apporté aucune preuve.